Pendant longtemps le radiateur convecteur a été l’unique type de chauffage électrique présent dans les habitations. Cependant, le radiateur convecteur a comme inconvénients d’assécher l’air, de déplacer les particules allergènes et de produire une chaleur qui n’est pas très homogène.

Mais le convecteur n’est plus le seul choix de radiateur électrique possible. On trouve d’autres modèles, dont ceux à chaleur douce.

Découvrons les avantages des radiateurs à chaleur douce, mais aussi leurs inconvénients, leurs caractéristiques et les critères à prendre en compte quand il faut en choisir un. En fin d’article nous vous proposons notre sélection de 3 radiateurs à chaleur douce.

Quelques radiateurs à chaleur douce en PROMO en ce moment

Attention, promo ne veut pas dire super qualité. Donc pensez quand même à regarder les avis pour comparer et prendre le meilleur rapport qualité / prix. Ce serait dommage que pas cher entraîne de devoir changer l’an prochain.

Qu’est-ce qu’un radiateur à chaleur douce ?

Si vous avez pris le temps de rechercher un modèle de radiateur électrique, vous êtes probablement tombé sur des appareils dits « à chaleur douce ». On peut ne pas très bien saisir ce que signifie ce qualificatif.

En réalité, par chaleur douce, il faut généralement comprendre une chaleur homogène et qui n’assèche pas l’air. Homogène, car cette chaleur va se répandre uniformément dans le volume d’air de la pièce où est installé le radiateur à chaleur douce.

Autrement dit, vous n’aurez pas cette sensation d’air froid au niveau des jambes et d’air plus chaud au niveau de la tête qui se ressent souvent avec les radiateurs à convection.

L’assèchement de l’air est aussi un problème que l’on rencontre chez les radiateurs convecteurs, mais également chez d’autres types de chauffage. Un air trop sec peut avoir des conséquences sur notre santé et entrainer certaines pathologies : rhumes, maux de la gorge, dessèchement de la peau…

Le radiateur à chaleur douce est supposé réduire cet effet d’assèchement de l’air. À l’inverse, certains chauffages à chaleur douce ont tendance à augmenter le taux d’humidité, ce qui n’est pas non plus très bon pour la santé. L’important est de maintenir un taux d’humidité stable, ni trop bas, ni trop élevé.

Toutefois, nous verrons au cours de cet article que certains radiateurs sont considérés comme étant à chaleur douce, et qui pourtant peuvent entrainer un assèchement de l’air.

Mais le terme « chaleur douce » signifie également une chaleur plus lente et plus basse.

Au final, par chaleur douce il faut surtout y voir une chaleur agréable et confortable qui permet de réduire la consommation d’énergie au profit de la vitesse de chauffe.

Les différents types de radiateurs électriques à chaleur douce

Comme nous venons de le voir, le concept de chaleur douce est parfois abstrait, donc il n’est pas toujours évident d’identifier quel type de radiateur électrique est à chaleur douce et lequel ne l’est pas.

Néanmoins, 4 modèles de radiateurs électriques sont généralement considérés comme étant des chauffages à chaleur douce :

  • Le panneau rayonnant ou radiant
  • Le chauffage à accumulation
  • Le radiateur à inertie sèche
  • Le radiateur à inertie fluide

Le radiateur à panneau rayonnant se caractérise par une grille alvéolée derrière laquelle sont installées des résistances électriques.

Le radiateur à accumulation est constitué d’un cœur de chauffe en matériau réfractaire (céramique, fonte…) qui accumule la chaleur la nuit durant les heures creuses, avant de la restituer le jour. Ce type de radiateur électrique est donc utile uniquement si vous avez accès à un tarif heures creuses / heures pleines.

Le radiateur inertie sèche se compose également d’un cœur de chauffe en matériau réfractaire et dans lequel se situe les résistances électriques. Sa forte inertie lui permet de diffuser la chaleur longtemps après qu’il soit éteint.

Le radiateur à inertie fluide est assez similaire à celui à inertie sèche, sauf que les résistances sont plongées dans un fluide caloporteur, le plus souvent de l’eau glycolée.

Comment fonctionne un radiateur à chaleur douce ?

Le fonctionnement dépend du type de radiateur à chaleur douce.

Dans le cas d’un panneau radiant, le corps de chauffe est composé d’une plaque d’aluminium qui est chauffée par des résistances. La chaleur est diffusée par rayons infrarouges.

Ces derniers ne chauffent pas directement l’air, comme c’est le cas avec le convecteur, mais ils réchauffent les corps avec lesquels ils entrent en contact : murs, meubles, objets, personnes…

Ces différentes surfaces vont alors absorber la chaleur et la redistribuer dans l’air. Bien sûr, le niveau d’absorption n’est pas le même en fonction des surfaces et des couleurs. La chaleur ainsi produite est assez similaire à celle dégagée par le soleil.

Un radiateur à accumulation se remarque par sa masse imposante. Grâce aux couches présentes à l’intérieur et notamment au cœur de chauffe, ce radiateur va accumuler la chaleur et ne pas la redistribuer immédiatement.

Plus précisément, le but de ce radiateur est de profiter au maximum du tarif plus avantageux des heures creuses, puisque c’est à ce moment qu’il va être en fonctionnement pour accumuler de la chaleur et donc consommer le plus d’énergie.

Lors des heures pleines, il va lors libérer progressivement cette chaleur accumulée.

Le radiateur à inertie sèche possède des résistances qui sont situées dans un cœur de chauffe souvent en fonte. Ces résistances vont produire de la chaleur qui va atteindre le cœur de chauffe par rayonnement.

Ce cœur de chauffe va alors accumuler la chaleur avant de la diffuser progressivement vers le corps extérieur du radiateur. On parle de radiateur à inertie, car il conserve longtemps sa température lorsque la température ambiante à évolué.

Bénéficiant lui aussi d’une bonne inertie thermique, le radiateur à inertie fluide se caractérise par des résistances plongées dans un fluide caloporteur, c’est-à-dire un fluide qui transporte les calories (chaleur).

Il s’agit souvent d’eau glycolée, même si on trouve des appareils contenant de l’huile ou un autre type de fluide caloporteur. Le fluide va alors transmettre progressivement la chaleur des résistantes au corps extérieur du radiateur.

Avantages et inconvénients des radiateurs à chaleur douce

Avantages du radiateur à chaleur douce à rayonnement

  • Pas cher
  • Économe
  • Chaleur homogène
  • Esthétique

Inconvénients du radiateur à chaleur à rayonnement

  • Fonctionne par à-coups, chaleur non continue
  • Aucune inertie
  • Assèche l’air

Avantages du radiateur à chaleur douce à accumulation

  • Très économe
  • Chaleur homogène
  • N’assèche pas l’air

Inconvénients du radiateur à chaleur à accumulation

  • Nécessite à un tarif heures creuses / heures pleines
  • Encombrant
  • Onéreux
  • Peu esthétique, manque de discrétion
  • Programmation limitée aux heures creuses

Avantages du radiateur à inertie sèche

  • Rendement élevé
  • Inertie thermique excellente
  • Esthétique
  • Léger et peu encombrant
  • Chaleur homogène
  • Économe

Inconvénients du radiateur à inertie sèche

  • Montée en température lente
  • Assèche un peu l’air
  • Le radiateur conserve sa chaleur un certain temps après l’extinction de la chaudière, ce qui n’est pas toujours pratique

Avantages du radiateur à inertie fluide

  • Rendement élevé
  • Inertie thermique élevée
  • Esthétique
  • Léger et peu encombrant
  • Prix d’achat au radiateur à inertie sèche
  • Chaleur homogène
  • Montée en température rapide
  • N’assèche pas l’air

Inconvénients du radiateur à inertie fluide

  • Inertie thermique moins élevée que le radiateur à inertie sèche
  • Le radiateur conserve sa chaleur un certain temps après l’extinction de la chaudière, ce qui n’est pas toujours pratique

Comment choisir un radiateur à chaleur douce ?

Ne vous précipitez pas dans le choix d’un radiateur à chaleur douce. Prenez le temps de comparer les différents systèmes et les différents modèles.

Commencez par choisir le type de radiateur entre le modèle rayonnant, le radiateur à accumulation, l’appareil à inertie sèche et le chauffage à inertie fluide. Référez-vous aux avantages et aux inconvénients de chacun d’entre eux que nous avons évoqués ci-dessus.

Ensuite, lorsque vous aurez choisi le type de radiateur à chaleur douce, vous allez devoir comparer les différents modèles. Voici quelques éléments de comparaison qui devraient vous aider dans cette étape :

  • Radiateur mural ou posé au sol
  • Radiateur horizontal ou radiateur vertical
  • Puissance du radiateur : exprimée en kW ou en BTU
  • Les fonctionnalités du radiateur : thermostat électronique, télécommande, programmation…
  • La plage de température du radiateur : température minimale et température maximale
  • Les dimensions du radiateur et son poids
  • Le matériau du corps extérieur (châssis)
  • La couleur du radiateur
  • La forme et les finitions du radiateur (tubulaire, panneau…)
  • Le prix d’achat

Mon top 3 des meilleurs radiateurs à chaleur douce

Ceux-là sont des valeurs sûres, pas forcément de promo sur le moment, mais la garantie de la qualité. 

Le radiateur chaleur douce Acova Cotona

Type : Radiateur à chaleur douce mural à inertie fluide

Caractéristiques :

– Puissance : 1,5kW
– Programmes libre et préenregistrés au choix
– Détecteur ouverture/fermeture des fenêtres
– Modes Confort, Eco, Hors gel, Auto, Arrêt
– Fluide caloporteur : huile minérale
– Châssis en aluminium
– Blanc
– Radiateur horizontal
– Dimensions : 117,6 x 71,9 x 10cm
– Poids : 17kg
– Esthétique indémodable

Acova Cotona LCD Radiateur électrique aluminium inertie fluide 1000 W
12 Notes utilisateurs
Acova Cotona LCD Radiateur électrique aluminium inertie fluide 1000 W
  • Radiateur électrique aluminium à inertie fluide
  • Programmes libre et préenregistrés au choix
  • Indicateur digital de consommation
  • Détecteur ouverture/fermeture des fenêtres
  • Fluide thermoactif: chaleur douce et homogène

Le modèle Cayenne Screen

Type : Radiateur à chaleur douce mural à inertie sèche

Caractéristiques : 

– Puissance : 2kW
– Réglage de la température de 13°C à 30°C à 0,1°C près
– Programmation hebdomadaire
– 4 programmes Eco pilote intégrés non-modifiables et à accès direct (matin, soir, du matin au soir, matin et soir)
– 7 programmes personnalisables
– Cœur de chauffe en céramique
– Châssis en acier et en verre
– LCD
– Blanc brillant
– Radiateur horizontal
– Dimensions : 104 x 11,5 x 60cm
– Esthétique épurée et discrète

Cayenne 49606 Radiateur à inertie Céramique Verre Blanc LCD 1500W
39 Notes utilisateurs
Cayenne 49606 Radiateur à inertie Céramique Verre Blanc LCD 1500W
  • Fonctions : arrêt, hors gel, confort, écopilote, programmation hebdomadaire, consommation, écocitoyen, absence prolongée, verrouillage parental.
  • Programmation hebdomadaire personnalisable.
  • Mise À l’heure automatique ou manuelle.
  • Réglage de la température de 13°c À 30°C.
  • Précision de la régulation : 0,1°c

Le modèle Chemin’Arte 144

Type : Radiateur à chaleur douce mural à inertie sèche

Caractéristiques : 

– Puissance : 1kW
– Réglage de la température de 5°C à 35°C
– Fonctions : Arrêt, Hors gel, Confort, Programmation hebdomadaire, Verrouillage parental, Anti salissure des murs, Mode Confort, Mode Eco
– Cœur de chauffe en céramique
– Châssis en aluminium
– Blanc
– Radiateur horizontal
– Dimensions : 69 x 58 x 5cm
– Télécommande de réglage à distance
– Esthétique élégante

Chemin'Arte 144 Radiateur inertie céramique, 1000 W, Blanc, 58 x 5 x 69 cm
16 Notes utilisateurs
Chemin'Arte 144 Radiateur inertie céramique, 1000 W, Blanc, 58 x 5 x 69 cm
  • Radiateur à inertie céramique haute performance 1000W
  • Ultra fin, il ne mesure que 5cm d’épaisseur
  • Econome en énergie (continue de Chauffer pendant 30 min après l’arrêt du radiateur)
  • Thermostat électronique digital et programmation horaire et journalière
  • Fonction anti salissure des murs

Le radiateur à chaleur douce électrique vs le radiateur à chaleur à eau chaude (chaudière)

Le radiateur à eau classique fonctionnant avec une chaudière peut être considéré comme un radiateur à chaleur douce. En effet, il dégage une chaleur homogène, qui assèche peu l’air et il monte en température plus lentement qu’un convecteur électrique.

D’ailleurs, ce type de chauffage fonctionne grâce à l’eau qui est utilisée comme fluide caloporteur transmettant la chaleur vers le châssis du radiateur qui est souvent en fonte. Le radiateur à eau chaude est en quelque sorte un radiateur à inertie.

Par rapport à un radiateur électrique à chaleur douce, et plus particulièrement un radiateur électrique à inertie, le radiateur à eau chaude propose un meilleur rendement, un coût de consommation plus faible et une durée de vie très longue.

Par contre, son inertie thermique reste inférieure, son installation est plus longue et plus onéreuse, la chaudière exige d’être entretenue et il utilise une source d’énergie moins propre (gaz, bois, ou fioul).

Pour résumer, le radiateur à eau chaude convient davantage dans les grands logements où il se révèle plus économe. Mais dans un logement plus petit, le radiateur électrique à chaleur douce est plus intéressant.