Dans une maison, le chauffage est généralement l’équipement qui consomme le plus d’énergie. Qu’il fonctionne au gaz ou à l’électricité, chauffer les différentes pièces de l’habitation nécessite beaucoup d’énergie, surtout en hiver.

Le constat est assez similaire pour l’eau chaude que nous utilisons pour nous doucher, pour laver la vaisselle, etc. Pour chauffer cette eau sanitaire, on utilise un chauffe-eau qui, lui aussi, consomme beaucoup d’énergie.

Pour économiser de l’énergie et réduire sa facture, il existe toutefois des solutions, dont le chauffage solaire combiné. Découvrons en quoi consiste le chauffage solaire combiné, qu’est-ce qui le distingue du chauffe-eau solaire classique, quels sont ses avantages, ses inconvénients et les critères à prendre en compte pour choisir un tel système de chauffage.

Chauffage solaire combiné et chauffe-eau solaire : quelle différence ?

Est parfois appelé chauffage solaire, un chauffe-eau fonctionnant grâce à l’énergie solaire. Seulement, le chauffe-eau est un appareil qui sert uniquement à chauffer l’eau sanitaire. Il s’agit de l’eau utilisée à des fins domestiques : douches, lavabos, éviers…

Le chauffage solaire combiné vient quant à lui occuper le rôle d’une chaudière. Autrement dit, il permet non seulement de chauffer l’eau sanitaire, mais également l’eau utilisée par les appareils de chauffage : radiateurs, plancher chauffant.

Techniquement, le chauffe-eau solaire ne permet pas de chauffer une maison, il faut pour cela se tourner vers un chauffage solaire combiné.

Notez qu’un système combiné peut aussi être utilisé pour chauffer l’eau d’une piscine.

Le chauffage solaire combiné à une chaudière

Attention à ne pas confondre, car on parle aussi de chauffage solaire combiné pour certaines installations qui impliquent que le chauffage solaire soit combiné à une chaudière utilisant une source d’énergie plus classique.

Le but de cette installation est d’utiliser la chaudière pour compléter le chauffage solaire lorsqu’il faut atteindre une température plus élevée, voire complètement le substituer lorsque les conditions climatiques ne permettent pas de profiter du chauffage solaire.

Thermique ou photovoltaïque ?

Deux types de technologies permettent d’utiliser l’énergie solaire : le solaire thermique et le solaire photovoltaïque.

Le solaire thermique consiste à capter la chaleur émise par les rayons du soleil. La chaleur ainsi captée et alors redistribuée vers une installation nécessitant un apport de chaleur. Le système solaire thermique n’inclut aucune transformation d’énergie.

Le solaire photovoltaïque ne capte pas la chaleur, mais les ondes électromagnétiques produites par les rayons du soleil. En captant ces ondes, le panneau solaire photovoltaïque est capable de produire de l’électricité. Cette électricité va ensuite pouvoir être utilisée pour alimenter des appareils électriques. Elle peut servir à produire de la chaleur, soit en alimentant un chauffage électrique (utilisant une résistance électrique), soit en passant par un échangeur thermique. 

Il est possible de combiner ces deux technologies en optant pour ce qu’on appelle le solaire hybride. Cet équipement contient des capteurs thermiques venant récupérer la chaleur des rayons du soleil, et des cellules photovoltaïques qui captent les ondes électromagnétiques. Le solaire hybride est encore peu répandu, mais en combinant les deux technologies, il semble être la véritable solution de demain.

Chauffage solaire combiné : quelle est la technologie la plus appropriée ?

Maintenant que nous venons de présenter les deux technologies que sont le solaire thermique et le solaire photovoltaïque, laquelle est la plus intéressante pour être utilisée dans un système de chauffage combiné ?

De base, le solaire thermique semble plus adapté pour un système de chauffage, étant donné qu’il capte directement la chaleur émise par les rayons du soleil. Cette chaleur peut alors être immédiatement transférée à un fluide caloporteur, généralement de l’eau. Grâce au système combiné, il peut s’agir de l’eau sanitaire et de l’eau utilisée pour les radiateurs et/ou un plancher chauffant. L’eau chaude n’étant pas utilisée instantanément, le chauffage solaire combiné doit inclure un ballon permettant d’accumuler l’eau chaude.

Cependant, il ne faut pas exclure le solaire photovoltaïque. Lui aussi peut être utilisé pour un système de chauffage combiné. En effet, il suffit d’opter pour des chauffages électriques et un chauffe-eau également électrique. Une partie de l’électricité va être utilisée pour les radiateurs, tandis que l’autre sera transformée en chaleur dans le chauffe-eau électrique. On peut également imaginer une installation qui utiliserait une chaudière électrique permettant de chauffer l’eau des radiateurs et l’eau sanitaire. Ici, l’électricité vient alimenter une résistance électrique.

Le solaire hybride peut lui aussi être envisagé. Dans ce cas, la partie thermique sert au chauffage solaire combiné.

Conseils d’installation pour optimiser les performances du chauffage solaire combiné

Vous le savez déjà, mais l’ensoleillement est une donnée essentielle pour un chauffage solaire combiné et plus largement pour n’importe quelle installation solaire.

Plus il y a de soleil, et plus le chauffage solaire combiné est performant. Cette installation convient donc davantage dans les régions du sud de la France que dans le nord. En effet, on constate un ensoleillement 30 à 50% plus important dans le sud par rapport au nord.

Vous devez aussi être vigilant quant à l’emplacement des panneaux et plus précisément à leur orientation. Le sud étant l’orientation qui profite le plus du soleil durant une journée, il convient d’orienter les panneaux solaires vers le sud. Mais l’inclinaison est également importante, surtout en hiver. Il est recommandé d’incliner les panneaux solaires à plus de 45°.

Quelle superficie de panneau et quel volume de ballon sont nécessaires ?

Plus la superficie des panneaux solaires est importante et plus ils vont capter une grande quantité de chaleur ou d’ondes électromagnétiques. Cependant, le budget croît également en fonction de cette superficie.

Aussi, pour éviter des dépenses inutiles, il convient de choisir judicieusement la superficie des panneaux solaires. Seul un expert peut véritablement vous conseiller en fonction de l’emplacement de votre maison, des conditions climatiques de la région et des besoins en eau chaude et en chauffage de votre maison. En règle générale, on estime qu’un panneau de 1m2 permet de chauffer 10m2.

Comme nous l’avons vu précédemment, un chauffage solaire combiné va accumuler l’eau chaude dans un ballon afin qu’elle puisse être utilisée lorsque l’utilisateur en a besoin. Le volume de ce ballon est lui aussi un choix important. Il dépend principalement du nombre d’habitants, du nombre de points d’eau sanitaire et du nombre de chauffages. En moyenne, on estime que la consommation quotidienne en eau chaude sanitaire d’une personne est d’environ 50 à 60 litres. Pour un couple sans enfants, un ballon de 100 à 120 litres est normalement suffisant. Cependant, il faut aussi prévoir un ballon à accumulation pour le chauffage, dont le volume dépend du volume d’air à chauffer.

Prévoyez un chauffage d’appoint complémentaire

Les performances du chauffage solaire combiné sont dépendantes de l’ensoleillement. Lorsqu’il fait nuit ou quand le ciel est couvert, le système solaire combiné peut ne plus être suffisant pour chauffer la maison. Auquel cas il est important de disposer d’une autre solution de chauffage et de chauffe-eau.

Pour le chauffage, la solution la plus simple est de prévoir quelques radiateurs d’appoint dans les pièces les plus importantes. Il peut s’agir d’un radiateur électrique ou au gaz, mais vous pouvez également vous tourner vers un poêle à bois ou une cheminée.

Concernant l’eau chaude sanitaire, la meilleure solution est d’opter pour un chauffe-eau qui peut fonctionner grâce à l’énergie solaire, mais aussi grâce à une autre énergie, souvent de l’électricité.

Les avantages et les inconvénients du chauffage solaire combiné

Avantages du chauffage solaire combiné

  • Chauffe l’eau sanitaire et les chauffages
  • Écologique : pas de pollution, énergie renouvelable
  • Économique : réduit considérablement le montant de la facture d’énergie
  • Très peu d’entretien

Inconvénients du chauffage solaire combiné

  • Budget de départ très élevé
  • Installation relativement complexe qui nécessite de passer par un professionnel
  • Performances dépendantes de l’ensoleillement et système qui ne convient donc pas à toutes les régions
  • Nécessité d’installer des chauffages d’appoint complémentaires
  • Rendement plutôt faible
  • Montée en température lente

Les points à prendre en compte pour choisir un chauffage solaire combiné

Commencez par définir la technologie solaire que vous souhaitez utiliser entre le solaire thermique (chaleur), le solaire photovoltaïque (électricité), ou la combinaison des deux grâce au solaire hybride. En fonction de la technologie choisie, les équipements de chauffage ne seront pas les mêmes.

Une fois ce choix défini, vous devez déterminer l’emplacement des capteurs solaires en privilégiant une exposition plein sud et une inclinaison de 45°. La superficie est aussi une donnée à prendre en compte, tout comme le volume des ballons permettant d’accumuler l’eau chaude sanitaire et l’eau chaude des chauffages. Nous vous invitons à demander conseil auprès d’un expert afin de déterminer ces différents critères.

Vous devez également choisir le type de capteurs solaires. Généralement, on se tourne vers des panneaux solaires, mais il existe d’autres solutions comme les tuiles solaires.

Lorsque vous aurez déterminé ces critères, vous pouvez débuter la recherche de votre équipement solaire combiné en prenant en compte les caractéristiques suivantes :

  • La puissance indicative exprimée en kW
  • Le rendement indicatif
  • Le prix

Combien coûte un chauffage solaire combiné ?

Le prix est sans doute l’un des plus gros inconvénients du chauffage solaire combiné. Entre l’achat du matériel et le coût d’installation, le budget à prévoir est assez conséquent.

Ce budget s’élève à plusieurs milliers d’euros, et il est rare de s’en sortir pour moins de 6000. Plus largement, pour une superficie à chauffer de 100m2, on estime qu’il faut en moyenne investir 15000 pose et matériel compris. On obtient alors un prix au m2 de 150.

Mais il s’agit là que d’une estimation. Le plus simple est de comparer un maximum de devis afin de choisir l’offre qui vous semble la plus intéressante en fonction du tarif, de l’expertise et des qualifications du professionnel, et du délai d’installation.

Enfin, n’oubliez pas que par la suite le chauffage solaire combiné va vous permettre de réaliser d’importantes économies sur votre facture d’énergie. Ce genre d’installation est généralement amortie sur une dizaine d’années.

Des aides financières pour le chauffage solaire combiné

Afin d’encourager la mise en place d’équipements et d’appareils plus propres et plus économes en énergie, l’État a mis en place différentes aides financières.

L’une des plus intéressantes est sans doute le CITE (crédit d’imposition pour la transition énergétique). Grâce à lui, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt correspondant à 30% du montant des travaux. Cette réduction est limitée à 8000 pour une personne seule, et à 16000 pour un couple. Toutefois, 400 viennent s’ajouter à cette limite pour chaque personne à charge et 200 pour chaque enfant en résidence alternée. Pour bénéficier de ce crédit d’impôt, certaines conditions sont à respecter que nous vous invitons à découvrir sur le site officiel du gouvernement.

Autre aide particulièrement intéressante : l’éco-prêt à taux zéro. Comme l’indique son nom, il vous permet de profiter d’un prêt bancaire sans intérêts. Ce prêt est limité à 10000. Toutefois, si vous enclenchez en plus deux autres travaux de rénovation énergétique, l’éco-prêt à taux zéro peut atteindre 30000.

N’hésitez pas non plus à vous adresser à votre fournisseur d’énergie pour savoir s’il propose une prime énergie. Normalement, pour un chauffage solaire combiné, vous avez le droit à 4000 de prime. Cependant, cette prime est réservée aux revenus les plus modestes.En plus de ces 3 aides financières, il existe d’autres organismes et solutions permettant de réduire l’investissement de départ lorsqu’on désire installer un chauffage solaire combiné. Informez-vous de l’ANAH (Agence nationale de l’habitat) et de votre mairie.