Au quotidien, nous consommons énormément d’énergie. Rien qu’au sein de notre logement, nous avons besoin d’énergie pour nous chauffer, pour profiter de l’eau chaude et pour alimenter nos différents appareils électriques.

L’extraction, la transformation, l’acheminement et la consumation des énergies fossiles comme le gaz et le fioul génèrent de la pollution.

L’électricité, dont la consommation ne dégage aucune pollution, n’est toutefois pas totalement propre puisqu’en France elle provient à 72% du nucléaire et 8,5% d’énergies fossiles (charbon…).

Le bois, qui est considéré comme une source d’énergie renouvelable, produit des fumées chargées en particules fines lors de sa combustion.

Parmi toutes ces énergies, aucune n’est totalement propre et écologique. Pourtant, nous savons qu’il est de plus en plus urgent de réduire notre impact sur l’environnement.

Des mesures ont d’ailleurs été prises à ce sujet, à l’image de la norme RT2012 qui impose un bilan énergétique maximal aux nouvelles constructions. À noter que cette norme sera prochainement remplacée par la RT2020.

L’avenir est donc à des énergies plus propres et renouvelables. À ce titre, l’énergie solaire apparait comme la principale alternative pour les prochaines années, devant les éoliennes et l’énergie hydroélectrique.

Bien qu’ayant un rendement encore trop faible par rapport aux énergies traditionnelles, les panneaux solaires ne cessent d’être perfectionnés. Parmi les dernières innovations à ce sujet, on retrouve les panneaux solaires souples que nous vous présentons à travers ce guide d’achat.

Quelle est la différence entre le panneau solaire thermique et le panneau photovoltaïque ?

Au sein des panneaux solaires, on distingue deux grandes catégories. D’un côté nous avons les panneaux solaires thermiques, et de l’autre nous avons les panneaux solaires photovoltaïques.

Comme l’indique son nom, le panneau solaire thermique sert à capter la chaleur des rayons du soleil. Cette chaleur se retrouve principalement à travers les rayons infrarouges. La chaleur est alors transmise à un fluide caloporteur qui circule dans les tuyaux du panneau solaire thermique. Dans la majorité des cas, il s’agit d’eau.

Le panneau solaire thermique est donc utilisé pour produire de la chaleur et la diffuser à travers une installation : radiateurs à eau, plancher chauffant, piscine…

Le nom du panneau photovoltaïque est aussi un indicateur puisqu’il provient de « photo » qui signifie « lumière » ou « clarté » en grec ancien.

En effet, le panneau photovoltaïque ne capte pas la chaleur des rayons du soleil, mais leur lumière, et plus précisément leurs ondes électromagnétiques. Ensuite, grâce à l’effet photoélectrique, le panneau photovoltaïque utilise ces ondes pour produire de l’électricité.

Cette électricité peut ensuite être stockée à l’aide d’une batterie, ou directement utilisée pour alimenter ou recharger un appareil électrique. On peut également revendre l’électricité ou l’utiliser pour produire de la chaleur.

Comment fonctionne un panneau solaire thermique ?

Commençons par évoquer le fonctionnement du panneau solaire thermique, avant de revenir sur celui du panneau photovoltaïque dans la partie suivante.

Le panneau thermique prend la forme de tubes en verre ou en polymère remplis d’un fluide caloporteur. Dans la plupart des cas, il s’agit d’un mélange d’eau et de glycol pour éviter les risques de gel. La teneur en glycol s’élève à 40% maximum.

On parle de fluide caloporteur car, il est particulièrement performant pour capter la chaleur, puis la transférer par effet de convection à un matériau ou à un autre fluide caloporteur.

Le fonctionnement est relativement simple. Le panneau solaire capte la chaleur émise par les rayons du soleil. Cette chaleur est transmise au fluide caloporteur circulant dans les tubes du panneau.

Le fluide circule à travers une canalisation qui rejoint le système de chauffage : ballon d’eau chaude, piscine… À ce moment, le fluide libère sa chaleur au fluide caloporteur utilisé par le système en question, et qui est généralement de l’eau.

Autrement dit, dans la plupart des installations, le fluide caloporteur utilisé par les panneaux solaires thermiques ne circule pas directement dans les radiateurs et les appareils de chauffage. Il circule en boucle entre les panneaux, en passant par dispositif où il transmet sa chaleur.

Comment fonctionne un panneau solaire photovoltaïque ?

Maintenant que nous avons présenté le fonctionnement du panneau thermique, découvrons celui du panneau photovoltaïque.

Plus fin, il se compose de cellules photovoltaïques. Il s’agit de composants électroniques constitués de semi-conducteurs. Dans la majorité des cas, ces semi-conducteurs sont fabriqués à base de silicium. On différencie :

  • Les cellules en silicium amorphe : moins cher, fonctionnent par temps couvert, mais rendement plus faible (5 à 15%)
  • Les cellules en silicium monocristallin : se composent d’un bloc de cristal qui offre un meilleur rendement (16à 24%), mais dont le prix est supérieur et qui sont moins performants par temps couvert
  • Les cellules en silicium polycristallin : se composent de plusieurs blocs de cristaux qui offrent un bon rendement (14 à 18%), un prix plus abordable que le monocristallin, mais une baisse de performances moindres par temps couvert

Les cellules captent les ondes électriques des rayons du soleil et les transforment en énergie électrique par effet photovoltaïque. L’électricité passe ensuite par un ondulateur avant d’être stockée à une batterie ou dirigée vers un appareil électrique.

Le panneau solaire hybride

Jusqu’ici nous avons différencié le panneau solaire thermique du panneau solaire photovoltaïque. Toutefois, sachez que les deux technologies peuvent être présentes sur un même panneau solaire. On parle alors de panneau solaire hybride.

Il possède à la fois une partie thermique qui va venir capter la chaleur des rayons et une partie photovoltaïque qui vient récupérer les ondes électromagnétiques. Le panneau solaire permet à la fois de produire de la chaleur et de produire de l’électricité.

Grâce à ce système, on optimise l’emploi du panneau qu’on peut alors utiliser pour chauffer une installation, mais aussi pour alimenter en électricité des appareils ou stocker de l’électricité qu’on pourra revendre.

Le panneau solaire hybride permet de réaliser davantage d’économies d’énergie et ainsi d’avoir une facture d’énergie encore plus faible.

Qu’est-ce que le panneau solaire souple ?

Dans leurs versions classiques, le panneau thermique et le panneau photovoltaïque sont des modèles rigides.

Cependant, depuis quelques années on peut se procurer des panneaux solaires souples. Particulièrement fins, ces panneaux se présentent souvent sous la forme d’un rouleau qu’il suffit de dérouler à l’endroit où l’on désire installer le panneau solaire.

En règle générale, le panneau solaire souple est un modèle photovoltaïque à cellules monocristallines. Autrement dit, il sert à produire de l‘électricité.

Cependant, il existe également des panneaux thermiques souples. Ils sont fabriqués en EPDM, un élastomère particulièrement souple.

Une puissance limitée

En optant pour un panneau solaire souple, ne vous attendez pas aux performances d’un panneau rigide. Plus précisément, les panneaux solaires souples sont généralement des modèles de faible puissance. Elle oscille entre 20W et 200W selon les modèles.

Autrement dit, le panneau solaire souple ne convient pas vraiment si vous désirez chauffer votre logement ou alimenter une grande partie de votre réseau électrique.

Une solution plus mobile

La souplesse de ce type de panneau et le fait qu’il puisse être plié permettent de le transporter plus facilement.

Le panneau solaire souple se révèle alors être une solution idéale pour les amateurs de camping. En effet, vous pouvez facilement le transporter avec vous durant votre voyage. Une fois sur place, il suffit de le dérouler dans un endroit ensoleillé pour profiter de ses effets.

Grâce au panneau solaire souple, vous allez pouvoir recharger vos appareils électriques ou produire de la chaleur selon qu’il s’agit d’un panneau souple photovoltaïque ou d’un panneau souple thermique.

Avantages et inconvénients du panneau solaire souple

Avantages du panneau solaire souple :

  • Léger et pliable, il est facilement transportable
  • Installation simple et rapide
  • Vous avez le choix entre le solaire thermique ou le solaire photovoltaïque
  • Parfait pour recharger les appareils nomades en vacances
  • Prix abordable

Inconvénients du panneau solaire souple :

  • Puissance limitée à 200W max
  • Rendement souvent inférieur à un panneau rigide
  • Il est plus fragile que le panneau solaire rigide

Quel est le prix d’un panneau solaire souple ?

Le prix varie selon le modèle et la puissance. Les premiers prix débutent généralement aux alentours de 80 et on trouve des panneaux solaires souples pouvant coûter plus de 300.

Le panneau solaire souple est donc une solution particulièrement abordable comparée à un panneau rigide. Bien sûr, l’utilisation n’est pas vraiment la même, puisque le panneau souple est surtout appréciable pour sa mobilité grâce à laquelle on va facilement pouvoir l’emporter avec nous en vacances.

Comment choisir un panneau solaire souple ?

Vous l’aurez deviné, la première chose est de choisir le type de panneau souple qui vous convient le plus entre le panneau thermique et le modèle photovoltaïque.

Dans la majorité des cas, le panneau solaire souple est surtout intéressant dans sa version photovoltaïque. On trouve d’ailleurs nettement plus de panneaux souples utilisant cette technologie que de panneaux thermiques.

En effet, quand on désire un panneau solaire mobile, principale utilité du panneau solaire souple, on cherche avant tout un système capable de produire de l’électricité pour nos différents appareils et notamment pour recharger les appareils nomades.

Une fois que vous aurez défini le type de panneau solaire souple, voici les principaux critères de choix pour choisir un modèle précis :

  • La puissance indicative exprimée en W : de 20 à 200W
  • Sa tension en volt (panneau photovoltaïque) : 12V, 18V ou 24V
  • Ses dimensions
  • Son poids

Le prix est aussi un critère de choix et il dépend des critères que nous venons de lister.

Notre top 3 des panneaux solaires souples