Chauffage qu’on retrouve régulièrement dans les anciennes constructions, le radiateur en fonte n’a pourtant pas dit son dernier mot. Il est toujours privilégié par certaines personnes pour ses qualités.

Découvrons ensemble les avantages et les inconvénients du chauffage en fonte, mais également les caractéristiques et les informations à connaître pour choisir ce type de radiateur.

Qu’est-ce que la fonte ?

La fonte est un métal. Il s’agit d’un alliage de fer et de carbone. Ce dernier peut prendre la forme de cémentite (fonte blanche) ou de graphite (fonte grise). Un alliage fer-carbone est considéré comme de la fonte lorsqu’il contient plus de 2% de carbone.

L’une des particularités de la fonte est son excellente coulabilité. Autrement dit, la fonte en fusion est très fluide, ce qui permet de la travailler assez aisément.

On retrouve logiquement la fonte pour concevoir des structures métalliques aux formes complexes. De plus, la coulabilité indique également que la fonte bénéficie d’une excellente inertie thermique.

Cette dernière caractéristique explique pourquoi la fonte est utilisée dans la conception de radiateurs, puisque l’inertie thermique est alors un point fort.

Le radiateur traditionnel

Le radiateur en fonte a été inventé en 1855 par le Russe Franz San Galli Karlovich. À cette époque le chauffage central est encore très peu répandu. Il faut attendre la première moitié du 20e siècle, pour qu’il se développe dans les habitations.

Le radiateur en fonte est alors le principal type de radiateur utilisé pour diffuser la chaleur produite par la chaudière et transmise par l’eau à travers les différents radiateurs.

Durant la deuxième moitié du 20e siècle, des radiateurs conçus dans d’autres matériaux que la fonte vont peu à peu apparaître sur le marché. Aujourd’hui, le radiateur en fonte est moins répandu dans les installations récentes, mais il reste apprécié par de nombreuses personnes.

Les différents types de radiateurs en fonte

La plupart du temps, quand on parle de radiateur en fonte on a l’image d’un radiateur à eau, c’est-à-dire fonctionnant avec une chaudière au gaz ou au fioul qui réchauffe l’eau circulant à travers les différents radiateurs en fonte.

Ce type de chauffage en fonte est le modèle classique, mais il existe un autre type de chauffage en fonte, le radiateur électrique en fonte. On le trouve sous deux versions : le radiateur à inertie sèche parfois appelé radiateur bloc fonte et le radiateur à inertie fluide.

Le modèle à inertie sèche est un radiateur électrique dont l’intérieur, le corps de chauffe, est constitué d’un bloc en fonte dans lequel se situe la résistance électrique. Il est recouvert par un second corps qui peut être en aluminium, en verre, en acier…

L’appareil à inertie fluide contient un fluide caloporteur (eau glycolée, huile…) dans lequel est plongée la résistance électrique.

Les différents radiateurs en fonte ne se distinguent pas uniquement à travers l’énergie qu’ils utilisent pour fonctionner, mais aussi selon leur forme. Ainsi, on distingue :

  • Les radiateurs en fonte rideaux
  • Les radiateurs en fonte tubulaires
  • Les radiateurs en fonte colonnes
  • Les radiateurs en fonte lisses
  • Les radiateurs en fonte fleuris

De même on différencie également le radiateur en fonte mural du radiateur en fonte posé au sol, ainsi que le radiateur horizontal et le radiateur vertical.

Comment fonctionne un radiateur en fonte ?

Le fonctionnement dépend avant tout du type de radiateur en fonte.

Dans le cas d’un radiateur en fonte traditionnel, c’est l’eau chaude circulant dans le radiateur qui va permettre de le réchauffer. Ce type de chauffage central a donc besoin d’une chaudière pour fonctionner.

Il s’agit le plus souvent d’une chaudière au gaz, mais on trouve encore quelques modèles de chaudières au fioul ou au bois. Le principe est le même, c’est-à-dire que la chaudière génère une flamme afin de chauffer l’eau qui va ensuite circuler à travers les différents radiateurs en fonte. L’eau chaude entre par un côté en haut du radiateur et ressort de l’autre côté en bas du radiateur.  

Il s’agit d’un chauffage par inertie thermique. Autrement dit, la chaleur va s’accumuler dans le radiateur en fonte, puis elle va progressivement être diffusée dans le logement. La chaleur est douce et elle n’assèche pas l’air.

Concernant le chauffage électrique en fonte, il fonctionne grâce à une résistance électrique intégrée dans le corps en fonte. Le chauffage doit simplement être raccordé au réseau électrique.

Là aussi, il s’agit d’un chauffage par inertie thermique. Toutefois, on parle d’inertie sèche, car le chauffage n’utilise pas de fluide caloporteur. La chaleur dégagée est donc moins douce et a tendance à assécher l’air.

Avantages et inconvénients du radiateur en fonte

Pour évoquer les avantages et les inconvénients du radiateur en fonte, il convient de distinguer le modèle électrique du radiateur en fonte fonctionnant avec une chaudière et de l’eau chaude.

Les avantages du radiateur à inertie à eau chaude (raccordé à une chaudière)

  • Très bon rendement
  • Chaleur douce, homogène et continue
  • Bonne inertie thermique, la chaleur continue de se diffuser lorsque le radiateur est éteint
  • Esthétique rétro très appréciée
  • Montée en température assez rapide
  • Très solide avec une excellente durée de vie
  • Idéal et économique pour les grands logements

Les inconvénients du radiateur à inertie à eau chaude (raccordé à une chaudière)

  • Lourd et assez imposant
  • Prix d’achat élevé
  • Le radiateur doit être purgé environ une fois par an, toutefois cette opération est relativement simple et rapide
  • La chaudière doit être contrôlée une fois par an par un technicien habilité, une intervention qui n’est pas gratuite
  • La chaudière est encombrante, onéreuse et peut se révéler bruyante pour les modèles d’entrée de gamme
  • Installation de la chaudière, des radiateurs et du circuit d’eau nécessitant des travaux assez importants et onéreux
  • Risque d’oxydation des radiateurs
  • Les radiateurs continuent d’être chauds après leur extinction, ce qui peut être un inconvénient dans certaines situations
  • Solution peu écologique : le gaz est une énergie fossile qui émet des gaz à effet de serre

Avantages du radiateur en fonte électrique

  • Bon rendement
  • Bonne inertie thermique, la chaleur continue de se diffuser lorsque le radiateur est éteint, surtout pour les modèles à inertie sèche
  • Discret, léger et peu encombrant
  • Aucun entretien
  • Idéal et économique pour les petits logements
  • Prix d’achat abordable
  • Montée en température rapide pour les appareils à inertie fluide
  • Chaleur douce et homogène pour les appareils à inertie fluide
  • Installation simple et rapide

Inconvénients du radiateur en fonte électrique

  • Rendement souvent plus faible que le chauffage au gaz
  • Montée en température lente pour les modèles à inertie sèche
  • Chaleur pas toujours homogène et qui assèche l’air pour les modèles à inertie sèche
  • Les radiateurs continuent d’être chauds après leur extinction, ce qui peut être un inconvénient dans certaines situations
  • Coût de consommation plus élevé que le gaz
  • La consommation d’électricité ne génère pas de pollution, mais sa production n’est pas totalement écologique

Comment choisir un radiateur en fonte ?

Dans un premier temps, définissez le type de radiateur en fonte dont vous avez besoin. Comme nous l’avons vu précédemment, vous avez le choix entre un modèle au gaz ou un modèle électrique. Ce choix dépend principalement du type d’installation présente dans votre logement.

Si vous avez une chaudière, alors autant opter pour un radiateur au gaz en fonte. Si vous n’avez pas de chaudière, le radiateur électrique est nettement plus économique, car il ne nécessite pas de travaux d’installation.

Ensuite, vous devez choisir si vous préférez un radiateur mural ou posé sur le sol, et un radiateur horizontal ou vertical.

Une fois que vous aurez défini ces critères, vous pouvez rechercher votre radiateur en fonte en prenant en compte les caractéristiques suivantes :

  • Puissance en kW
  • Plage de température
  • Le matériau extérieur dans le cas d’un radiateur en fonte électrique
  • Les dimensions et le poids
  • Les fonctions et les programmes
  • La forme et le design
  • Le prix d’achat

Top 3 des meilleurs radiateurs en fonte

Radiateur en fonteTypeCaractéristiquesPrix
Airelec AIRA692793Radiateur en fonte électrique mural à inertie sèche– Puissance : 1kW
– Régulation précise au 1/10ème de degré
– 3 programmes intégrés et 1 programme libre
– Matière extérieure : acier
– Couleur : Blanc
– Radiateur horizontal
– Dimensions : 58 x 13,5 x 58,2cm
– Poids : 18kg
– Design sobre et discret
410€
Milano Hudson ReedRadiateur en fonte au gaz (eau chaude) mural– Puissance : 1,23kW
– Fonctionne avec une alimentation en eau chaude supérieure à 50°C
– Double rang de colonnes ovales
– Fixations en acier
– Couleur : Gris anthracite
– Radiateur verticalDimensions : 160 x 35x 10,4cm
– Poids : 31,2kg
– Design moderne
300€
Cayenne 49873Radiateur en fonte électrique mural à inertie sèche– Puissance : 1kW
– Réglage de la température de 13°C à 30°C, précision de 0,1°C
– Fonctions : arrêt, hors gel, confort, Eco, programmation hebdomadaire (9 programmes personnalisables)
– Matière extérieure : acier laqué et verre
– Ecran LCD
– Couleur : Noir
– Radiateur horizontal
– Dimensions : 65 x 11 x 46cm
– Poids : 10kg
– Design très moderne et discret
140€

FAQ

Quel est le prix d’un radiateur en fonte ?

Le prix diffère selon le type de radiateur, ses caractéristiques et la marque. On trouve des modèles allant de 100€ à plus de 1000€. En moyenne, un radiateur en fonte coûte entre 200€ et 450€.

Quel est l’entretien d’un radiateur en fonte ?

Le radiateur en fonte n’exige pas un entretien particulier. Pour les modèles électriques vous n’avez rien faire hormis le dépoussiérer de temps en temps. Pour les modèles à eau chaude, il faut les vidanger environ une fois par an.

5.0
01