Menu

Radiateur Inertie : Guide d’Achat, Prix et Fonctionnement

choisir radiateur salle de bain

Lorsque vous devez choisir des radiateurs pour votre logement, qu’il s’agisse d’une nouvelle installation ou d’un remplacement, vous vous retrouvez face à une multitude d’appareils et un large choix de catégories.

Dans ce guide d’achat, nous nous intéressons au radiateur à inertie en évoquant ses avantages, ses inconvénients, ses caractéristiques et tout ce que vous devez savoir avant d’effectuer votre achat d’un radiateur inertie.

Qu’est-ce que l’inertie thermique ?

Vous connaissez sûrement déjà le principe d’inertie même si vous n’avez jamais mis un nom dessus. Il s’agit de l’une des trois grandes lois de Newton. Selon ce principe, tout corps présent dans un référentiel galiléen et subissant des forces nulles ou qui se compensent est immobile ou en mouvement rectiligne uniforme.

De façon plus explicite, tout corps en mouvement reste en mouvement, et tout corps au repos reste au repos. L’inertie d’un corps est donc sa capacité à résister au changement de vitesse.

On peut observer ce principe d’inertie dans notre quotidien. Par exemple, lorsque vous lancez une balle, si elle ne s’arrête pas immédiatement une fois que vous l’avez lâchée, c’est dû à son inertie.

L’inertie thermique d’un matériau est sa capacité à conserver une certaine température, alors que la température environnante évolue. Plus la température du matériau met de temps à évoluer, et plus le matériau a une inertie thermique élevée.

Qu’est-ce qu’un radiateur à inertie ?

Lorsqu’on parle de radiateur à inertie, il s’agit bien évidemment d’inertie thermique. Si vous avez bien compris les explications précédentes, vous avez saisi la différence entre un radiateur classique et un radiateur inertie.

Théoriquement, n’importe quel radiateur a une inertie thermique. Cependant, un radiateur est considéré comme à inertie lorsque ce phénomène est vraiment appuyé par rapport aux autres radiateurs, c’est-à-dire lorsque l’inertie thermique est plus élevée.

Un radiateur à inertie conserve plus longtemps la chaleur qu’il accumule, et il la diffuse plus progressivement qu’un modèle classique. Lorsqu’il est arrêté, le radiateur reste chaud encore assez longtemps.

Il suffit de poser la main dessus pour s’en rendre compte. À l’inverse, il met plus de temps à atteindre une température donnée.

Les différents types de radiateurs inertie

Le radiateur à inertie existe en différentes versions. La première distinction s’effectue entre le radiateur à inertie électrique et le radiateur à inertie au gaz.

Le modèle électrique se raccorde au réseau électrique. Il produit de la chaleur grâce à une résistance électrique. On distingue deux types de radiateurs électriques à inertie :

  • Le radiateur à inertie sèche : la résistance électrique est placée à l’intérieur d’un corps de chauffe en matériau à forte inertie, souvent de la fonte. Il a tendance à assécher l’air.
  • Le radiateur à inertie fluide : la résistance est placée à l’intérieur d’un fluide caloporteur, souvent de l’eau. Propose une chaleur plus douce qui n’assèche pas l’air.

Le radiateur à inertie au gaz, et tout simplement le radiateur classique à eau chaude. Une chaudière vient réchauffer l’eau qui circule dans le radiateur. Généralement fabriqué en fonte, ce type de radiateur offre une chaleur douce et homogène.

On trouve des radiateurs à inertie muraux et des modèles posés au sol. Le choix dépend de vos préférences et de l’endroit où est situé le radiateur.

Sous une grande fenêtre, on optera pour le radiateur posé au sol. De même, on différencie également les radiateurs horizontaux des modèles verticaux. Là encore le choix dépend de vos préférences et de l’espace disponible.

Comment fonctionne un radiateur à inertie ?

Un radiateur à inertie à eau chaude s’intègre dans un système de chauffage central. Ce dernier est équipé d’une chaudière à laquelle est raccordé le réseau d’eau utilisé par les radiateurs et qui forme une boucle. La chaudière fonctionne généralement au gaz, mais on trouve des appareils au fioul et des appareils au bois.

En produisant une flamme, la chaudière réchauffe l’eau lorsque celle-ci passe dans la chaudière. L’eau chaude va alors circuler jusqu’au premier chauffage, repoussant l’eau plus froide présente à l’intérieur, puis jusqu’au suivant et ainsi de suite. Chaque radiateur est équipé d’une entrée d’eau sur sa partie supérieure, et d’une sortie d’eau sur sa partie inférieure.

Une fois que la température désirée est atteinte au niveau du thermostat, la chaudière s’arrête. Les radiateurs continuent de produire de la chaleur grâce à leur forte inertie thermique.

Un radiateur électrique à inertie n’est pas relié à une chaudière. Il se raccorde directement au réseau électrique.

Dans le cas d’un modèle à inertie sèche, la résistance va produire de la chaleur par rayonnement vers le corps de chauffe en fonte. Ce dernier va accumuler la chaleur puis la diffuser lentement vers le deuxième corps qui est composé dans un autre matériau : aluminium, verre, acier…

L’inertie de ce second matériau est moins élevée, et il va donc diffuser plus rapidement sa chaleur.  

Lorsqu’il s’agit d’un radiateur à inertie fluide, l’appareil renferme un fluide caloporteur (eau glycolée, huile…). L’eau chauffée par la résistance transmet alors progressivement sa chaleur au matériau constituant le radiateur qui est souvent de la fonte ou de l’aluminium. La fonte ayant une inertie supérieure à l’aluminium.

Avantages et inconvénients du radiateur à inertie

Comme chaque type de radiateur à inertie a ses propres avantages et inconvénients, nous allons présenter les points forts et les points faibles de chacun des trois types de radiateurs à inertie (gaz, inertie sèche, inertie fluide).

Les avantages du radiateur à inertie à eau chaude (raccordé à une chaudière)

  • Rendement excellent
  • Chaleur douce, homogène et continue
  • Inertie thermique élevée
  • Montée en température assez rapide
  • Radiateur particulièrement solide bénéficiant d’une très grande durée de vie
  • Convient surtout pour les grands logements d’un point de vue économique et des performances

Les inconvénients du radiateur à inertie à eau chaude (raccordé à une chaudière)

  • Lourd et imposant
  • Prix d’achat élevé
  • Une purge est nécessaire chaque année
  • Contrôle obligatoire de la chaudière une fois par an (comptez au moins 80€)
  • Chaudière : prix d’achat élevé, encombrement, bruit, travaux d’installation lourds et onéreux
  • Les radiateurs souvent conçus en fonte ont un risque d’oxydation
  • Les radiateurs conservent leur chaleur un certain temps après l’extinction de la chaudière avec un risque qu’il fasse trop chaud
  • Le gaz est une énergie fossile, une solution peu écologique

Les avantages du radiateur à inertie sèche (radiateur électrique)

  • Rendement élevé
  • Inertie thermique excellente
  • S’intègre facilement dans le décor
  • Léger et peu encombrant
  • Aucun entretien
  • Convient surtout pour les petits logements d’un point de vue économique et des performances
  • Prix d’achat inférieur au radiateur à eau chaude
  • Installation simple et rapide
  • Énergie plus propre que le gaz

Inconvénients du radiateur à inertie sèche (radiateur électrique)

  • Rendement plus faible que le radiateur à eau chaude
  • Montée en température lente
  • Chaleur moins homogène et plus sèche
  • Les radiateurs conservent leur chaleur un certain temps après l’extinction de la chaudière avec un risque qu’il fasse trop chaud
  • Coût de consommation plus élevé que le radiateur à eau chaude

Les avantages du radiateur à inertie fluide (radiateur électrique)

  • Rendement élevé
  • Inertie thermique élevée
  • S’intègre facilement dans le décor
  • Léger et peu encombrant
  • Aucun entretien
  • Convient surtout pour les petits logements d’un point de vue économique et des performances
  • Prix d’achat inférieur au radiateur à eau chaude et au radiateur à inertie sèche
  • Installation simple et rapide
  • Chaleur douce et homogène
  • Montée en température rapide

Inconvénients du radiateur à inertie fluide (radiateur électrique)

  • Rendement souvent plus faible que le chauffage au gaz
  • Inertie thermique moins élevée que le radiateur à inertie sèche
  • Les radiateurs continuent d’être chauds après leur extinction, ce qui peut être un inconvénient dans certaines situations
  • Coût de consommation plus élevé que le gaz

Comment choisir un radiateur inertie ?

Commencez par sélectionner le type de radiateur à inertie en vous référant aux modèles évoqués précédemment : radiateur à eau chaude classique (chaudière au gaz), radiateur à inertie sèche, radiateur à inertie fluide.

Pour effectuer ce choix, prenez en compte l’installation déjà en place dans votre logement. Si vous êtes déjà équipé d’une chaudière, autant opter pour un radiateur à inertie classique.

Par contre, si vous n’avez pas de chaudière, vous devez prendre en compte la taille de votre logement. Au-delà de 100m2, l’installation d’une chaudière devient intéressante, mais attendez-vous à des travaux importants et onéreux.

Nettement plus abordable financièrement, l’installation d’un radiateur électrique à inertie ne demande pas de travaux de grande ampleur puisqu’il suffit de raccorder le radiateur au réseau électrique. Cependant, s’il convient pour des logements de moins de 100m2, au-delà, le radiateur électrique n’est pas la solution la plus économique.

Concernant le choix entre un radiateur à inertie sèche ou fluide, le premier à l’avantage d’avoir une inertie plus élevée, tandis que le second profite d’un meilleur rendement, d’une montée en température plus rapide, d’une chaleur plus douce et d’un prix d’achat plus faible.

Une fois que vous avez déterminé le type de radiateur à inertie, vous devez choisir entre un modèle mural ou un modèle posé au sol, et entre un appareil horizontal et un appareil vertical. Ces choix dépendent de la façon dont est aménagé votre logement et de l’aspect esthétique.

Votre choix étant affiné, il ne vous reste plus qu’à sélectionner le radiateur à inertie qui vous convient en fonction des critères suivants :

  • La puissance exprimée en kW
  • Les dimensions et le poids
  • Le matériau dans lequel est conçu le radiateur
  • La température minimale et la température maximale du radiateur
  • Les possibilités de réglage : température, programme, thermostat…
  • L’esthétique du radiateur : forme, couleur, finitions
  • Le prix d’achat

Top 3 des meilleurs radiateurs à inertie selon nous

Radiateur à inertieTypeCaractéristiquesPrix
Cayenne 49682Radiateur à inertie sèche mural– Puissance : 1kW
– Réglage de la température de 13°C à 30°C
– Fonctions : Arrêt, Hors gel, Confort, Programmation hebdomadaire, Consommation, Écopilote, Écocitoyen, Absence prolongée, Verrouillage parental, Détection de fenêtre ouverte
– Cœur de chauffe en céramique
– Châssis en acier laqué
– LCD
– Blanc
– Radiateur horizontal
– Dimensions : 62 x 12,5 x 45,5cm
– Poids : 8kg
– Esthétique sobre et discrète
90€
Jarpa 49590Radiateur à inertie sèche mural– Puissance : 1kW
– Réglage de la température de 13°C à 30°C, à 0,1°C près
– Fonctions : Arrêt, Hors gel, Confort, Programmation hebdomadaire, Consommation, Écopilote, Écocitoyen, Absence prolongée, Verrouillage parental
– Cœur de chauffe en céramique
– Châssis en acier laqué et verre
– LCD
– Blanc
– Radiateur horizontal
– Dimensions : 65 x 10,5 x 46cm
– Poids : 9kg
– Esthétique épurée
110€
Chemin’ArteRadiateur à inertie sèche mural– Puissance : 2kW
– Réglage de la température de 5°C à 35°C
– Fonctions : Arrêt, Hors gel, Confort, Programmation hebdomadaire, Verrouillage parental, Anti salissure des murs, Mode confort, Mode Eco, Détecteur de fenêtre ouverte
– Cœur de chauffe en céramique
– Châssis en aluminium
– Blanc
– Radiateur horizontal
– Dimensions : 115 x 58 x 5cm
– Télécommande de réglage à distance
– Esthétique élégante
300€

Comparaison du radiateur à inertie avec les autres types de radiateurs

Parmi les chauffages électriques, les radiateurs à inertie sont encore minoritaires, puisque la plupart des appareils sont des convecteurs. Le chauffage convecteur aspire l’air frais par le bas, le réchauffe à l’aide d’une résistance électrique et l’expulse par le haut.

Par rapport au radiateur à inertie, il a l’avantage de chauffer très rapidement et de coûter moins cher à l’achat. Par contre, sa chaleur n’est pas diffusée de façon homogène, il est énergivore, et il assèche l’air.

Autre solution, le chauffage radiant, également appelé radiateur rayonnant ou infrarouge. Il diffuse la chaleur par ondes électromagnétiques. Autrement dit, il ne chauffe pas l’air, mais la chaleur se diffuse à travers les corps situés sur le passage de l’onde, jusqu’à une distance limite.

Cette solution est plus économique qu’un chauffage par convection et la sensation de chaleur est plus douce. Par contre, ils conviennent surtout comme chauffages de proximité, et la sensation de chaleur varie entre le sol et le plafond.

Notez cet article

Leave a Comment:

Leave a Comment: