Menu

Cheminée au gaz : Guide d’Achat, Prix et Fonctionnement

Vous désirez installer une cheminée au gaz dans votre logement ? Ce guide regroupe pour vous les principales informations et les principaux conseils pour vous permettre de choisir le modèle de cheminée au gaz qui vous convient.

Qu’est-ce qu’une cheminée au gaz ?

Même si elle est souvent appelée cheminée au gaz, elle prend surtout la forme d’un poêle. Autrement dit, la plupart des modèles ne sont pas incrustés dans le mur comme l’est une véritable cheminée au bois. De plus, les gaz issus de la combustion ne s’évacuent pas par un conduit de cheminée classique intégré dans la construction de la maison.

Toutefois, on utilise tout de même le terme de cheminée au gaz, puisque ce genre de poêle est composé d’un conduit permettant d’évacuer les fumées.

Ensuite, on trouve des fabricants qui distinguent les cheminées au gaz des poêles au gaz. Pour eux, la cheminée au gaz reprend la forme d’une cheminée classique, tandis que le poêle au gaz ressemble à un poêle.

Plus précisément, dans ce cas de figure, la cheminée au gaz possède un foyer souvent ouvert et rectangulaire qui vient s’incruster dans le conduit d’une véritable cheminée au bois. À l’inverse, le poêle au gaz possède un foyer généralement fermé relié à son propre conduit.

Pour résumer, la cheminée au gaz est composée d’un foyer relié à un conduit, et elle fonctionne grâce au gaz.

Comment fonctionne une cheminée au gaz ?

Dans le cas d’une cheminée classique, le bois sert de combustible. Concernant la cheminée au gaz, pas besoin de bois, puisque le combustible utilisé est le gaz.

Le fonctionnement est similaire à celui d’une plaque de cuisson au gaz. La cheminée est raccordée à une arrivée de gaz, tandis qu’un brûleur permet de créer une petite étincelle afin que le gaz se transforme en flamme.

L’utilisateur peut alors régler la puissance du feu, afin d’obtenir des flammes plus ou moins grandes et une chaleur plus ou moins élevée.

La cheminée au gaz est généralement équipée d’un thermostat permettant de régler automatiquement la puissance des flammes pour atteindre la température désirée.

Pour celles et ceux qui désirent retrouver le charme d’une véritable cheminée, sachez qu’il existe des bûches en céramiques qui ont l’avantage de ne pas se consumer tout en reproduisant l’aspect d’un véritable foyer au bois.

Les fumées issues de la combustion sont évacuées vers l’extérieur du logement via un conduit qui peut être celui d’une cheminée classique ou le conduit du poêle.

Les différents types de cheminées au gaz

Il existe différents types de cheminées au gaz. Premièrement on distingue la cheminée au foyer ouvert et la cheminée au foyer fermé.

Le foyer ouvert ne possède pas de porte vitrée. Ce type de cheminée au gaz est généralement encastré dans une cheminée classique, même s’il existe des modèles sous forme de poêle.

Il a l’avantage d’offrir un supplément de charme puisqu’il permet de profiter pleinement des flammes. Cependant, son rendement est nettement plus faible, sans oublier qu’une partie des fumées peut s’infiltrer dans le logement.

À l’inverse, le foyer fermé possède une vitre. Cette solution se révèle beaucoup plus efficace au niveau du rendement. La cheminée au gaz à foyer fermé consomme donc moins de gaz pour produire une chaleur équivalente. Elle est également plus sécurisée, notamment lorsque vous avez de jeunes enfants.

Ensuite, on distingue 

  • La cheminée fonctionnant au gaz naturel par le réseau classique : il s’agit de la solution la plus simple et la plus économique en matière d’installation, mais elle nécessite que le logement soit relié au réseau de gaz naturel.
  • La cheminée au gaz naturel ou propane reliée à une citerne : elle nécessite l’installation d’une citerne qui doit être réapprovisionnée par une entreprise spécialisée.
  • La cheminée au gaz propane en bouteille : convient surtout comme petit chauffage d’appoint.

Avantages et Inconvénients des cheminées au gaz

Avantages de la cheminée au gaz :

  • Visuellement proche de la cheminée au bois : ambiance et design
  • Pas de stockage du bois
  • Pas besoin de s’en occuper une fois le feu allumé
  • Bon rendement
  • Elle ne dégage pas de mauvaises odeurs
  • La combustion du gaz n’entraine pas de suie
  • Fonctionnement très simple et rapide
  • Large choix de modèles
  • Plus économique qu’un chauffage d’appoint électrique
  • Elle s’adapte à tous les intérieurs

Inconvénients de la cheminée au gaz :

  • Esthétiquement, elle reste moins chaleureuse qu’une cheminée au bois
  • On ne peut pas profiter des crépitements du bois
  • Ne profite pas du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)
  • Prix d’achat et coût d’installation assez élevés
  • Nécessite un réapprovisionnement en gaz dans le cas d’une cheminée au gaz reliée à une citerne ou à une bouteille
  • Le gaz n’est pas une énergie renouvelable

Comment choisir une cheminée au gaz ?

Pour choisir une cheminée, commencez par déterminer le type de cheminée qui vous convient. Comme nous l’avons vu précédemment, vous avez le choix entre la cheminée au foyer ouvert et celle au foyer fermé.

Aujourd’hui, la plupart des modèles disposent d’un foyer fermé. Cette solution a l’avantage d’offrir un meilleur rendement et donc d’être plus économe. De plus, la vitre permet également de protéger les personnes et plus particulièrement les jeunes enfants.

Vous devez également déterminer la façon dont va être acheminé le gaz. La meilleure solution étant d’avoir une cheminée raccordée au réseau de gaz naturel de la ville. Toutefois, si cette solution n’est pas envisageable vous avez le choix entre d’autres possibilités :

  • La citerne de gaz naturel ou de propane : permet d’avoir une grande réserve de gaz, mais il faudra faire appel à une entreprise spécialisée pour la remplir
  • La bouteille de gaz propane : vous remplacez vous-même la bouteille quand elle est vide, mais plus régulièrement, avec un coût de consommation plus élevé

Une fois que vous avez déterminé le type de cheminée et d’installation, vous allez pouvoir choisir votre cheminée au gaz selon les critères suivants :

  • Design : il existe un très large choix de modèles et de formes, des plus traditionnelles aux plus modernes
  • Dimensions de la cheminée : en fonction de l’espace dont vous disposez
  • Volume du foyer : plus il est important et plus la cheminée sera performante
  • L’emplacement et le type d’installation : posée sur le sol, encastrée dans une cheminée déjà existante, accrochée à un mur, suspendue au plafond
  • La puissance du foyer : exprimée en kW
  • Le rendement : exprimé en %
  • Le taux d’émission de CO
  • Prix d’achat : très variable avec des montants pouvant aller de 1000€ à plus de 10000€, sans compter le coût d’installation qui oscille généralement autour de 500€ (et plus si des travaux plus importants sont nécessaires)

La cheminée au gaz comme chauffage d’appoint ou comme chauffage principal ?

Difficile d’envisager une cheminée, qu’elle soit au gaz ou au bois, comme chauffage principal, hormis pour les petites pièces. En effet, bien qu’une cheminée au gaz soit capable de produire de la chaleur à la fois par rayonnement et par convection, il s’agit avant tout d’un chauffage d’appoint.

La cheminée n’étant pas une chaudière, vous ne pouvez pas la raccorder au circuit d’eau alimentant des chauffages. Néanmoins, il existe des solutions permettant de récupérer une partie de la chaleur produite par la cheminée au gaz et de la disperser dans plusieurs pièces à l’aide de gaines. Toutefois, lorsque la température extérieure est trop basse, vous serez obligé de compléter ce système de chauffage par un chauffage central, qu’il soit électrique ou au gaz.

Les meilleures marques de cheminées au gaz

Plusieurs fabricants sont présents sur le marché des cheminées au gaz. Parmi ce vaste choix, voici une sélection de marques qui font office de références : Focus, Klarstein, Godin, Faber, Kaminox, Brisach, Philippe, Dru, Best Fire, Bellefires, Richard le Droff, Barbas, Stuv.

Comparaison de la cheminée au gaz et de la cheminée au bois

Traditionnellement, une cheminée fonctionne avec du bois. Cette dernière a l’avantage d’être plus chaleureuse puisqu’on peut profiter de flammes plus variées, des buches et de leur crépitement. Ces éléments permettre de créer une ambiance plus cosy.

Par contre, la cheminée au bois a aussi son lot d’inconvénients. Premièrement, il est nécessaire de stocker le bois et donc d’avoir un espace suffisamment volumineux et qui ne craint pas trop d’être sali. Cet endroit n’a pas forcément besoin d’être à proximité de la cheminée, mais il faudra tout de même entrevoir un petit espace pour stocker quelques buches près de la cheminée.

En effet, une cheminée au bois a besoin d’être alimentée régulièrement, sans oublier qu’il faut s’occuper de feu pour éviter qu’il ne s’éteigne.

Précisons également que la combustion du bois génère de la suie qui va venir tacher les parois intérieures de la cheminée.

Au final, on constate que la cheminée au gaz est plus simple d’utilisation et qu’elle exige moins d’entretien et d’attention qu’une cheminée au bois.

FAQ

Faut-il souscrire à un abonnement au gaz pour profiter d’une cheminée au gaz ?

Tout dépend de la façon dont va être alimentée en gaz la cheminée. Si vous optez pour la citerne ou pour la bouteille, inutile de souscrire à un abonnement. Par contre, si vous désirez que la cheminée soit alimentée par le réseau de gaz naturel de votre ville, dans ce cas, un abonnement à une offre de gaz est indispensable.

Cette solution se révèle être la plus pratique et les plus intéressante d’un point de vue économique. En effet, vous n’avez pas à vous soucier d’une éventuelle réserve de gaz qui pourrait s’épuiser et vous n’avez pas besoin d’un espace volumineux nécessaire à l’installation d’une citerne. De plus, le coût de consommation est plus intéressant.

La cheminée au gaz est-elle une solution écologique ?

Le gaz étant une énergie non renouvelable, on ne peut pas considérer la cheminée au gaz comme une solution parfaitement propre et écologique. De plus, la combustion du gaz génère des particules fines polluantes.

Toutefois, à l’heure actuelle, il n’existe pas vraiment de solution totalement propre, si ce n’est la pompe à chaleur. En effet, le bois est une énergie renouvelable, mais sa combustion dégage des gaz à effet de serre. L’électricité ne dégage pas de pollution au moment de sa consommation, mais sa production n’est pas totalement propre.

Notez cet article