Au moment d’investir dans un poêle, vous devez choisir le type de combustible nécessaire à son fonctionnement, et donc le type de poêle. Il existe différentes solutions : bois, gaz, fioul, électricité.

Mais ici, nous allons nous intéresser au poêle éthanol, également appelé cheminée éthanol. Qu’est-ce que l’éthanol ? Quelles sont les caractéristiques d’un poêle éthanol ? Pour quelle utilisation ? Nous répondons à toutes ces questions à travers ce guide d’achat d’un poêle éthanol.

Qu’est-ce qu’un poêle éthanol ?

Comme l’indique son nom, ce type de poêle fonctionne à l’éthanol. Autrement dit, l’éthanol sert de combustible pour allumer et alimenter le feu dont la chaleur va servir à chauffer le logement.

L’éthanol est un alcool incolore et inflammable provenant de l’éthylène. Il est également appelé alcool éthylique. Il peut être produit de différentes façons, mais pour faire simple, on distingue l’éthanol issu de la pétrochimie et l’éthanol issu de matières organiques et généralement appelé bioéthanol.

Autrement dit, l’éthanol peut être produit grâce à des énergies fossiles ou grâce à la distillation de végétaux (céréales, betteraves, canne à sucre…) et plus particulière de végétaux contenant du saccharose ou de l’amidon, mais aussi à partir de la cellulose.

De ce fait, les poêles à éthanol sont parfois appelés poêle bioéthanol. Techniquement, un poêle conçu pour fonctionner à l’éthanol peut être utilisé avec du bioéthanol et inversement.

Dans ce guide d’achat, nous emploierons principalement le poêle éthanol dans sa généralité, c’est-à-dire pour désigner des poêles pouvant être alimentés en éthanol ou en bioéthanol. Mais quand il le faut, nous distinguerons éthanol et bioéthanol.

Poêles à éthanol en PROMO en ce moment

Ce ne sont pas forcément les MEILLEURS (je donne ma sélection toujours un peu plus bas dans les articles), mais ils sont en promotion. Donc si vous cherchez une bonne affaire, voici de quoi en trouver !

- 10%Bestseller No. 1 OneConcept Phantasma Glassy - cheminée éthanol, brûleur Bio-éthanol, sans fumée, réservoir de...
- 23%Bestseller No. 2 OneConcept Phantasma Tower - Chemine à l'éthanol, Murale ou sur Pied, Solide Platine de Sol,...
- 20%Bestseller No. 3 Homcom Cheminée bioéthanol Murale Design Bauhaus 2 brûleurs 3 L Couverture 25-30 m² Acier INOX...

Comment est conçu un poêle éthanol ?

Le poêle éthanol se distingue de la plupart des autres poêles, hormis ceux fonctionnant à l’électricité, par le fait qu’il n’a pas besoin de conduit d’évacuation.

En effet, la combustion de l’éthanol est relativement propre et surtout elle ne dégage pas de fumée et très peu de CO2. Cette particularité rend l’installation du poêle beaucoup plus facile et rapide, et lui permet d’être plus mobile, mais nous y reviendrons plus tard dans cet article.

Le poêle éthanol se compose donc d’un foyer dans lequel va se développer le feu. Sous ce foyer se trouve un réservoir dans lequel est déversé l’éthanol sous forme liquide, et un brûleur permettant de brûler l’éthanol.

Comment fonctionne un poêle à l’éthanol ?

Le fonctionnement du poêle à éthanol est très simple. Dans un premier temps, vous devez emplir le réservoir avec de l’éthanol ou du bioéthanol liquide. Cette opération s’effectue lorsque l’appareil est éteint. Autrement dit, vous ne pouvez pas l’alimenter en cours de fonctionnement, à l’inverse d’un poêle à bois.

Une fois le réservoir rempli, il suffit d’activer le brûleur pour mettre en route le poêle. Ce brûleur crée une étincelle qui, au contact de l’éthanol, se transforme en flamme.

Son fonctionnement est donc assez similaire à celui d’un poêle au gaz ou au fioul. Cependant, comme nous l’avons évoqué plus haut, la combustion de l’éthanol ne dégage pas de fumée, et le foyer n’est donc relié à aucun conduit.

Les différents types de poêles éthanol

Il n’y a pas de distinction entre poêle éthanol et poêle bioéthanol, puisque tout dépend du type d’éthanol que vous allez utiliser comme combustible et que chaque appareil est utilisable avec de l’éthanol issu de la pétrochimie ou de l’éthanol issu de matières végétales. Par contre, on différencie tout de même plusieurs types de poêles éthanol.

Premièrement, on distingue le poêle équipé d’un brûleur du poêle à gobelet. En effet, si précédemment nous avons expliqué que le poêle se compose d’un réservoir relié à un brûleur qui permet d’allumer le feu, en réalité, il existe également des appareils sans brûleur. Dans ce cas, l’éthanol est versé dans un petit gobelet qui sert de réservoir. Il suffit alors d’approcher la flamme d’une allumette ou d’un briquet pour allumer le poêle.

Le poêle éthanol à gobelet est avant tout un modèle réduit et coratif. Il prend souvent la forme d’un petit poêle qu’on va déposer sur une table, un meuble ou n’importe quel autre support. Il ne faut va vraiment le considérer comme un chauffage, mais plutôt comme un élément de décoration.

Les poêles éthanol se différencient également par leur installation. Plus précisément, on trouve des poêles éthanol muraux qui se fixent à un mur, mais aussi des poêles qui se posent sur le sol, des modèles suspendus à un plafond, et des poêles encastrés. Le choix entre ces modèles est purement esthétique.

Avantages et inconvénients du poêle éthanol

Pour que vous puissiez être certain que le poêle éthanol est la solution qui vous convient, voici ses avantages et ses inconvénients.

Avantages du poêle éthanol

  • Propre : aucune fumée ni aucune cendre
  • Écologique : peu de CO2 et production issue de matières végétales dans le cas du bioéthanol
  • Esthétique : permet d’obtenir de belles flammes, tandis que le design est souvent soigné
  • Installation simple et économique : l’absence de conduit d’évacuation rend l’installation très simple et vous évite de passer par un installateur professionnel, vous permettant d’économiser de l’argent
  • Mobile : hormis dans le cas d’un modèle encastrable, le poêle éthanol peut facilement être déplacé d’une pièce à une autre, c’est d’autant plus vrai pour les appareils qu’on pose sur le sol ou sur un meuble
  • Quasiment aucun entretien
  • Très bon rendement (près de 100%)
  • Prix d’achat abordable par rapport à la plupart des autres poêles

Inconvénients du poêles éthanol

  • Nocif si la pièce n’est pas aérée : la combustion de l’éthanol génère du monoxyde de carbone, d’où l’importance de bien aérer la pièce et de ne pas utiliser trop longtemps de suite le poêle, et veillez à ce que l’appareil réponde à la norme NF 35-386
  • Puissance calorifique assez faible
  • Surtout utile comme petit chauffage d’appoint en complément d’un autre système de chauffage
  • Coût de consommation très élevé : le litre d’éthanol coûte environ 2€, et pour obtenir des performances similaires à un poêle à bois, le coût de consommation est environ 10 fois plus élevé avec un poêle éthanol
  • Peu écologique dans le cas de l’éthanol produit par la pétrochimie, mais aussi pour certains liquides bioéthanol dont la production favorise la déforestation, une très grande quantité d’eau, et l’utilisation de pesticides et autres produits chimiques
  • Peu éthique : certains liquides bioéthanol sont obtenus par une main-d’œuvre travaillant dans des conditions difficiles
  • Taux d’humidité élevé qui nécessite que la pièce soit bien aérée

Pour résumer, le poêle éthanol est un excellent choix pour une utilisation intermittente et principalement corative. Par contre, il est contre indiqué dans une pièce mal aérée, et il ne peut pas vraiment être utilisé comme un chauffage d’appoint à part entière.

En effet, le poêle éthanol est surtout utilisé comme chauffage de complément pendant un laps de temps assez court pour éviter de s’intoxiquer. Autrement dit, vous ne pouvez pas le laisser tourner toute la journée, mais uniquement quelques heures par jour.

Comment choisir un poêle éthanol ?

Étant donné que le poêle éthanol n’a pas pour vocation d’être un chauffage d’appoint qu’on utilise tout au long de la journée, son choix ne repose pas vraiment sur ses performances, mais plutôt sur son design, sa forme et son installation.

Commencez par définir le type de poêle éthanol qui vous convient le mieux en fonction de son allumage :

  • Avec brûleur
  • Avec gobelet

Mais également en fonction de son installation :

  • Mural
  • Posé au sol
  • Suspendu (peu de modèles)
  • Posé sur un meuble ou un support
  • Encastré

Notez que les poêles avec gobelet sont généralement des modèles de petite taille à poser sur un meuble (table…) ou un support (étagère, rebord de cheminée…).

Ensuite, une fois que vous avez fait votre choix, vous pouvez l’affiner en fonction des critères suivants :

  • Puissance en kW : elle ne doit pas être totalement négligée, puisque certains modèles de poêles servent de chauffage d’appoint, à condition de limiter leur utilisation à quelques heures par jour
  • Forme : rectangulaire, rond…
  • Dimensions et poids
  • Design
  • Matériaux
  • Norme NF 35-386
  • Accessoires : télécommande, programmateur…
  • Prix

Le poêle éthanol comme chauffage d’appoint ?

À travers les lignes précédentes, vous aurez compris que le poêle éthanol peut être considéré comme un chauffage d’appoint, mais que sont utilisation doit être limitée à quelques heures par jour à cause d’un risque d’intoxication au monoxyde. De plus, il doit être utilisé dans une pièce aérée et assez volumineuse.

Ces caractéristiques font que le poêle éthanol sert avant tout de chauffage d’appoint en complément d’une autre solution de chauffage. Bien sûr, n’imaginez pas vous en servir comme chauffage principal.

Le poêle éthanol est avant tout un chauffage décoratif. Par exemple, si vous vivez en appartement et que vous possédez une cheminée inutilisable, vous pouvez y installer un poêle éthanol.

Les meilleures marques de poêles éthanol

Voici quelques marques intéressantes pour les poêles éthanols : Divina Fire, Qlima, FireFriend, Oakland, Costway, Tristar, Empasa, Bauhaus, Wikao, Globmetal, Techno Air, Kaminbau Mierzwa, Homcom, Teporus.

Comparaison du poêle éthanol avec les autres types de poêles

Traditionnellement, le poêle fonctionne avec du bois. Les poêles à bois sont encore très tendance, et ce sont sans doute les modèles les plus intéressants puisqu’ils cumulent plusieurs points positifs :

  • Performants
  • Économiques
  • Écologiques
  • Esthétiques

Mais il existe également des poêles fonctionnant au gaz. Ces derniers présentent un très bon rendement et sont particulièrement performants. Par contre, ils nécessitent de relier l’appareil au réseau de gaz, à une citerne ou à une bouteille. De plus, le gaz est une énergie fossile pas écologique.

Le poêle au fioul est une solution que nous déconseillons, car il est polluant, sale et que le prix du fioul devrait augmenter dans les prochaines années.

Concernant le poêle électrique, il se présente comme un chauffage d’appoint assez limité en matière de performances et pas aussi esthétique qu’un poêle avec flammes. Par contre, il a l’avantage de ne pas avoir de conduit, d’être propre et relativement écologique, et d’être mobile.

FAQ

Quel est le prix d’un poêle éthanol ?

Le poêle éthanol a l’avantage d’être relativement abordable comparé à un poêle à bois ou un poêle au gaz, ce qui semble plutôt logique au vu des performances très différentes entre ces appareils.

Il existe des modèles moins chers, et à l’inverse, des poêles plus onéreux, mais en moyenne, les poêles éthanol se retrouvent dans une fourchette de prix allant de 500€ à 2500. Le prix dépend principalement des critères que nous avons évoqués précédemment : type d’allumage, dimensions, puissance, fonctions, finitions, matériaux…

Le poêle éthanol exige-t-il beaucoup d’entretien ?

L’un des points forts du poêle éthanol est justement d’être particulièrement propre. Il ne dégage pas de fumée ni de suie ni de cendres. Il ne nécessite donc pas d’entretien, hormis un dépoussiérage de temps en temps comme le vous faites pour vos meubles et vos objets de décoration.

Le poêle éthanol permet-il de bénéficier du crédit d’impôt à la transition énergétique (CITE) ?

Malheureusement, le poêle éthanol n’entre pas dans les systèmes de chauffages donnant droit au crédit d’impôt pour la transition énergétique.

En effet, l’éthanol classique est issu de la pétrochimie, ce qui ne fait pas de lui un combustible écologique. Et si le bioéthanol est plus écologique, un poêle éthanol permet d’utiliser l’un ou l’autre.

Mais ce sont également les performances du poêle éthanol qui le rendent incompatible avec le CITE. Rappelons qu’il possède une puissance calorifique plus faible qu’un poêle à bois ou au gaz, alors que son coût de consommation est nettement plus élevé. À performances équivalentes, le poêle éthanol coûte en moyenne 10 fois plus cher que le poêle à bois.

Quand on sait que le CITE a pour but de favoriser les logements plus économes en énergies, on comprend pourquoi le poêle éthanol n’est pas pris en compte.