Menu

Chaudière électrique : Guide, Prix et Fonctionnement

Quand on pense au chauffage électrique, on imagine essentiellement des radiateurs électriques reliés à un même circuit. Cependant, sachez que des radiateurs à eau peuvent également fonctionner grâce à l’électricité. Plus précisément, une chaudière peut utiliser l’énergie électrique pour chauffer l’eau circulant dans les radiateurs à eau ainsi que pour chauffer l’eau sanitaire.

La chaudière électrique n’est pas la plus répandue, puisque traditionnellement on l’habitude de voir une chaudière fonctionner au gaz, et qu’ensuite on trouve la chaudière trole (au fioul) et la chaudière bois. Néanmoins opter pour une chaudière électrique présente certains avantages que nous allons découvrir au cours de cet article.

Plus spécifiquement, dans ce guide, nous allons évoquer les caractéristiques de la chaudière électrique, ses avantages, mais aussi ses inconvénients, les éléments qui comptent au moment de choisir une chaudière électrique et toutes les informations indispensables à connaître si vous envisagez d’acquérir une chaudière électrique.

Quand l’électricité est utilisée pour produire de la chaleur

L’électricité est sans doute l’une des découvertes les plus importantes de l’histoire humaine. Elle a complètement bouleversé nos sociétés et notre quotidien. Aujourd’hui il parait impossible d’énumérer tous les appareils et équipements fonctionnant entièrement ou en partie grâce à l’électricité. Cette énergie est partout dans notre quotidien, du réveil qui nous sort du lit le matin, à la lumière que nous éteignons le soir pour nous endormir.

Électroménager, informatique, smartphone, voiture, éclairage… la liste est longue et loin d’être exhaustive. L’électricité permet généralement d’alimenter un circuit électronique, mais elle peut aussi servir à créer une étincelle pour enflammer un autre carburant, ou à produire de la chaleur.

La plupart des appareils électriques produisent indirectement de la chaleur due au réchauffement des composants électroniques, mais grâce à la résistance électrique, l’électricité peut directement être transformée en chaleur.

Ce système est utilisé dans différents équipements nécessitant de produire de la chaleur, dont la chaudière électrique.

Comprendre le fonctionnement d’une chaudière

Avant d’évoquer le fonctionnement de la chaudière électrique, détaillons celui d’une chaudière dans sa généralité, quelle que soit l’énergie utilisée.

Le but d’une chaudière est de réchauffer le fluide caloporteur circulant dans les radiateurs, c’est-à-dire le fluide transportant la chaleur. Dans la très grande majorité, l’eau sert de fluide caloporteur, mais on trouve également quelques modèles de radiateurs fonctionnant avec des huiles, voire des sels fondus.

Pour réchauffer l’eau, la chaudière utilise soit un combustible (gaz, bois, fioul), soit de l’électricité. On trouve également des chaudières pouvant être raccordées à une pompe à chaleur (chaudière thermodynamique) et des chaudières fonctionnant grâce à l’énergie solaire (chaudière solaire).

La chaudière se compose d’une entrée eau froide sanitaire, d’une sortie eau chaude sanitaire, d’une entrée eau froide chauffage et d’une sortie eau chaude chauffage. L’eau entre donc dans la chaudière à une certaine température et ressort plus chaude après avoir été réchauffée. Grâce à la combustion du combustible ou à la résistance électrique.

L’eau chaude sanitaire se dirige alors vers le robinet ouvert ou vers un ballon d’accumulation. L’eau chaude de chauffage se dirige vers les radiateurs.

Comment fonctionne la chaudière électrique ?

Le fonctionnement de la chaudière électrique est celui qui se différencie le plus des autres chaudières. En effet, pour la chaudière gaz et la chaudière trole, un bruleur permet d’enflammer le combustible, générant ainsi de la chaleur qui va réchauffer la canalisation dans laquelle circule l’eau. Dans le cas d’une chaudière bois, le fonctionnement est assez similaire, puisque le brûleur va embrasser le bois, produisant de la chaleur qui va réchauffer la canalisation.

La chaudière électrique fonctionne grâce à des résistances électriques. Ces résistances électriques sont directement en contact avec l’eau, et pas uniquement avec la canalisation. L’eau froide entre dans la chaudière électrique, arrive jusqu’à la résistance, est réchauffée et ressort de la chaudière.

Lorsqu’il s’agit de l’eau de chauffage, celle-ci va circuler à travers une canalisation à laquelle est relié chaque radiateur à eau. Elle va d’abord remplir le premier radiateur, expulsant l’eau froide de ce dernier vers une seconde canalisation reliée directement à l’entrée d’eau froide de la chaudière, et à laquelle tous les radiateurs sont également reliés. Elle va ensuite chauffer le radiateur suivant et ainsi de suite jusqu’au dernier ou s’arrête la canalisation d’eau chaude. Chaque radiateur à eau est donc équipé d’une entrée et d’une sortie. On parle de circuit bitube, modèle le plus répandu dans un système de chauffage avec chaudière.

Mais il existe d’autres types d’installation, dont le circuit en série. Ici, la sortie d’eau chaude de la chaudière électrique est directement raccordée à l’entrée d’eau chaude du premier radiateur, dont la sortie d’eau froide est reliée à l’entrée du suivant et ainsi de suite jusqu’au dernier radiateur dont la sortie est directement raccordée à l’entrée d’eau froide de la chaudière. Ce système met plus de temps à chauffer et il nécessite que tous les radiateurs soient ouverts.

Concernant l’eau chaude sanitaire, elle circule à travers une même canalisation à laquelle est relié chaque robinet proposant de l’eau chaude.

Une autre différence de la chaudière électrique par rapport aux chaudières utilisant un combustible, c’est qu’elle ne génère pas fumées. Autrement dit, la chaudière électrique ne nécessite pas l’installation d’un conduit de cheminée.

Le principe de la chaudière électrique

La chaudière électrique ne fonctionne pas avec des radiateurs électriques, mais bel et bien avec des radiateurs à eau.

Elle est composée d’une ou plusieurs résistances électriques. Selon le système, la résistance peut être plongée dans un réservoir où circule l’eau, ou il peut s’agir d’une résistance dans laquelle va circuler l’eau. Dans les deux cas, l’eau provenant de la canalisation d’eau froide entrant dans la chaudière est directement chauffée par la résistance électrique, avant de ressortir par la canalisation d’eau chaude.

Plus précisément, la chaudière se compose d’une entrée et d’une sortie pour l’eau sanitaire et d’une entrée et d’une sortie pour l’eau de chauffage.

En ce qui concerne l’eau sanitaire, le réseau ne forme pas une boucle. L’arrivée provient directement de l’eau courante, tandis que la canalisation de sortie est reliée à chaque point d’eau pouvant nécessiter de l’eau chaude. Un ballon à accumulation peut être placé entre la chaudière et la canalisation à laquelle sont connectés les points d’eau. Lorsque l’utilisateur ouvre un robinet d’eau chaude, l’eau est instantanément chauffée dans la chaudière avant d’être redirigée vers le robinet, ou puisée dans le ballon d’eau chaude dont l’eau aura préalablement été chauffée par la chaudière électrique.

Au niveau du chauffage, le réseau forme une boucle. Dans la plupart des cas, il s’agit d’un réseau bitube. Autrement dit, une canalisation part de la chaudière jusqu’au dernier radiateur et chaque radiateur est relié à cette canalisation. Elle permet de transporter l’eau chaude sortant de la chaudière électrique. Une seconde canalisation part du premier radiateur jusqu’à la chaudière, et chaque radiateur y est connecté. Elle transporte l’eau froide provenant des radiateurs. En effet, un radiateur à eau est composé d’une entrée d’eau chaude et d’une sortie d’eau froide.

Le circuit de chauffage peut également être en série, de plus en plus rare, et dans ce cas la canalisation part de la chaudière jusqu’au premier radiateur. Une autre canalisation sort du premier radiateur jusqu’au deuxième et le schéma se répète ainsi jusqu’au dernier radiateur dont la sortie est directement connectée à l’entrée d’eau froide de la chaudière électrique. Ce schéma en série est moins pratique et il exige notamment que tous les radiateurs soient ouverts.

Les différents modèles de chaudières électriques

Premièrement, on distingue la chaudière électrique classique de la chaudière électrique basse température.

Comme l’indique son nom, la chaudière électrique basse température réchauffe l’eau à une température plus faible (40°C) là où une chaudière classique peut réchauffer l’eau à une température plus élevée (90°C). La solution basse température permet avant tout de réduire la consommation d’électricité et d’obtenir une facture d’énergie moins élevée. Par contre, la température des radiateurs et du domicile met généralement plus de temps à atteindre le niveau souhaité.

Il n’existe pas de modèle de chaudière électrique à condensation comme c’est le cas pour les chaudières à combustible. Logique puisque la chaudière électrique ne génère pas de fumées et donc pas de vapeur d’eau.

Ensuite, pour chauffer l’eau sanitaire, on différencie la chaudière instantanée, la chaudière à micro-accumulation et la chaudière à accumulation.

La chaudière instantanée ne possède pas de réservoir à eau. L’eau est chauffée à la demande, c’est-à-dire que, en dehors du chauffage, la chaudière s’active uniquement lorsque l’utilisateur ouvre un robinet d’eau chaude. Peu encombrante et moins chère, la chaudière instantanée convient pour un petit foyer, car au-delà, le débit peut être très réduit et le délai d’attente de l’eau chaude plus long.

La chaudière à micro-accumulation convient pour les foyers de 2 à 3 personnes. Elle est équipée d’un petit réservoir qui permet d’accumuler plusieurs litres d’eau chaude sanitaire. Ainsi, lorsqu’un robinet est ouvert, l’eau est directement puisée dans ce réservoir ce qui permet de profiter d’un meilleur débit et d’une eau immédiatement chaude.

Pour les plus grands foyers, une chaudière à accumulation est indispensable. Reliée à un ballon d’eau chaude, elle permet d’accumuler une importante quantité d’eau chaude prête à l’emploi lorsqu’un robinet est ouvert. Elle coûte plus cher et le ballon est particulièrement encombrant.

Quel budget prévoir pour l’achat d’une chaudière électrique ?

Si les modèles de chaudières les moins chers fonctionnent au gaz, le prix moyen des chaudières électriques est le plus faible comparé aux autres modèles.

En moyenne, une chaudière électrique coûte environ 2500, s’étalant sur une fourchette de prix allant de 900€ à 6000.

Peut-on profiter d’aides financières lors de l’achat d’une chaudière électrique ?

La chaudière électrique n’est pas prise en compte dans les différentes aides énergétiques.

En effet, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et l’éco-prêt à taux zéro sont tous les deux accessibles uniquement lorsque vous optez pour une chaudière à haute performance énergétique ou pour un système de chauffage utilisant une énergie renouvelable. L’électricité n’est pas considérée comme une énergie renouvelable puisque sa production est majoritairement obtenue grâce à des énergies non renouvelables (nucléaire…). La chaudière électrique n’est pas non plus considérée comme une chaudière à haute performance énergétique.

Elle ne permet pas non plus de profiter de la prime énergie puisque celle-ci est disponible seulement pour les chauffages fonctionnant à l’aide d’une énergie renouvelable.

Comment choisir une chaudière électrique ?

Au moment de choisir une chaudière électrique, commencez par définir vos besoins en eau chaude en fonction de la taille de votre logement et du nombre d’habitants dans votre foyer. En fonction de ces besoins en eau chaude, vous allez pouvoir identifier si une chaudière instantanée est suffisante (petit foyer), ou si vous devez investir dans un modèle à micro-accumulation (2-3 personnes) ou dans une chaudière avec ballon d’accumulation (à partir de 4 personnes).

Une fois ce choix effectué, vous devez déterminer quelle chaudière électrique convient la mieux entre le modèle classique et la solution basse température. Plus chère à l’achat, la chaudière basse température permet néanmoins de réaliser des économies d’énergie à chaque utilisation, la différence de prix est donc amortie sur plusieurs années.

Lorsque vous aurez défini le modèle, voici les critères à prendre en compte pour sélectionner la chaudière électrique qui vous convient :

  • Puissance de la chaudière en fonction de vos besoins en eau
  • Étiquette énergétique de la chaudière (de A+ à G) : optez de préférence pour une notation proche de A+ qui signifie que la chaudière électrique est plus économe en énergie
  • Prix qui dépend des critères vus précédemment et de votre budget

Avantages et inconvénients de la chaudière électrique

Avantages :

  • Rendement excellent
  • Facile d’installation
  • Moins encombrante
  • Pas de cheminée d’évacuation
  • Ne génère aucune pollution
  • Prix d’achat moyen le plus faible
  • Aucun entretien obligatoire
  • Pas de stockage de combustible
  • Pas de risque d’incendie

Inconvénients :

  • Prix de l’électricité élevé par rapport au gaz et au bois
  • Chaudière énergivore qui, associée au coût de l’électricité élevé, aboutit à une facture d’énergie nettement supérieure aux autres solutions
  • Pas totalement écologique, car de la pollution est générée lors de la production et de l’acheminement de l’électricité
Notez cet article

Leave a Comment:

Leave a Comment: