Menu

Chaudière granulés : Guide, Prix et Fonctionnement

Le bois est depuis longtemps utilisé par l’homme pour produire de la chaleur. Traditionnellement, on a l’habitude d’utiliser le bois comme combustible à travers une cheminée.

Cependant, il existe d’autres équipements de chauffage fonctionnant avec cette source de chaleur. On pense notamment au poêle à bois, mais celui qui nous intéresse plus particulièrement ici, c’est la chaudière bois, également appelée chaudière biomasse.

En effet, une chaudière ne fonctionne pas forcément au gaz. Il existe des chaudières fonctionnant au fioul, à l’électricité et au bois.

Au sein des chaudières bois, on trouve différents modèles en fonction de la forme que prend le bois : la chaudière à ches, la chaudière à plaquettes (branches broyées), la chaudière à briquettes (bois compressés sous forme de briques) et la chaudière granulés.

Dans cet article, nous nous concentrons sur la chaudière granulés, ses caractéristiques, ses avantages et ses inconvénients, son fonctionnement et son prix. Ce guide d’achat regroupe pour vous tous les éléments susceptibles de vous aider à acheter la meilleure chaudière granulés selon vos besoins.

Pourquoi opter pour des granulés ?

Comme nous venons de le souligner en introduction, une chaudière bois peut prendre différentes formes selon le type de bois utilisé : bûches, plaquettes, briquettes et granulés.

Les ches sont la source de bois la moins chère, mais leur pouvoir calorifique est également le plus faible avec une valeur proche de 1600kWh par tonne en moyenne. De plus, elles sont particulièrement encombrantes à stocker.

Les plaquettes profitent d’un pouvoir calorifique environ deux fois supérieur aux bûches, avec une moyenne de près de 3200kWh par tonne.

Ensuite, on trouve les briquettes et les granulés qui possèdent tous les deux un pouvoir calorifique d’environ 4500kWh par tonne. Ces deux solutions sont assez similaires puisqu’elles se composent de bois compressé. Cependant, comme l’indique leur nom, les briquettes prennent la forme de briques, tandis que les granulés ont une forme cylindrique.

Au final, on constate que les granulés possèdent le meilleur pouvoir calorifique avec les briquettes, qu’elles sont plus faciles à stocker, car moins encombrantes, et que, comme les plaquettes, elles sont compatibles avec les chaudières bois à chargement automatique sur lequel nous revenons plus bas. Pour résumer, la chaudière granulés est donc la meilleure solution parmi toutes les chaudières bois.

Rappelons que le pouvoir calorifique d’un combustible est sa capacité à produire une certaine quantité de chaleur pour une quantité précise de matière consumée.

La chaudière granulés pour chauffer l’eau sanitaire et l’eau de chauffage

Une chaudière réunit deux rôles. Elle sert à la fois à chauffer l’eau sanitaire et à chauffer l’eau de chauffage. Pour rappel, ces deux eaux proviennent toutes les deux du raccordement à l’eau courante.

L’eau sanitaire est celle qui est utilisée pour un usage domestique, par exemple quand nous prenons une douche ou quand nous nous l’avons les mains à un lavabo. L’eau de chauffage est utilisée par les radiateurs à eau afin de chauffer le domicile.

Une chaudière se compose donc d’une arrivée et d’une sortie d’eau sanitaire, ainsi que d’une arrivée et d’une sortie d’eau de chauffage.

Lorsque l’eau arrive dans une chaudière, elle est généralement froide, ou du moins plus froide que lorsqu’elle ressort. En effet, au contact d’un brûleur, les granulés vont s’enflammer.

Cette combustion produit alors de la chaleur qui va réchauffer les deux canalisations d’eau traversant la chaudière. Par effet de convection, chaque canalisation va transmettre sa chaleur à l’eau qui circule à l’intérieur.

Pour l’eau sanitaire, dans le cas d’une chaudière instantanée, l’eau chaude sort de la chaudière et se dirige directement vers le robinet ouvert. Mais s’il s’agit d’une chaudière possédant un réservoir ou raccordée à un ballon, l’eau chaude va s’accumuler dedans.

Ensuite, lorsqu’on ouvrira un robinet, l’eau chaude sera immédiatement puisée dans le réservoir ou le ballon. L’eau chaude est ensuite évacuée vers les eaux usées.

L’eau chaude de chauffage circule à travers un circuit. Dans la plupart des cas, il s’agit d’une installation bitube, ce qui signifie que le circuit est composé d’une canalisation d’eau chaude partant de la chaudière jusqu’au dernier radiateur, et à laquelle chaque radiateur est connecté, et d’une canalisation d’eau froide partant du dernier radiateur et revenant à la chaudière, à laquelle chaque radiateur est également raccordé.

Chaque radiateur est donc équipé d’une arrivée et d’une sortie d’eau. L’eau chaude part de la chaudière pour atteindre le premier radiateur, le remplir, et remplacer l’eau froide présente initialement à l’intérieur qui s’achemine vers le conduit d’eau froide. Le schéma est le même pour chaque radiateur jusqu’au dernier.

La combustion du bois produit des fumées qui doivent être évacuées pour éviter que la pression ne soit trop élevée à l’intérieur de la chaudière.

Et comme elles contiennent une grande part de vapeur d’eau, mais également différentes particules fines, les fumées ne peuvent pas être évacuées à l’intérieur du logement. La chaudière granulés possède donc un conduit de cheminée afin d’évacuer les fumées vers l’extérieur du domicile.

Les différents types de chaudières granulés

Pour chauffer l’eau sanitaire il existe trois solutions différentes :

  • La chaudière granulés instantanée
  • La chaudière granulés à micro-accumulation
  • La chaudière granulés à accumulation

La chaudière instantanée s’active uniquement lorsqu’on ouvre un robinet d’eau chaude. À ce moment, l’eau sanitaire est chauffée et directement envoyée jusqu’au robinet en question.

Plus abordable et moins encombrante, cette chaudière granulés est surtout adaptée aux petits foyers, car sinon le débit risque d’être trop faible. Notez qu’il faut attendre quelques secondes avant de profiter d’une eau chaude.

Equipée d’un réservoir pouvant contenir quelques litres d’eau chaude, la chaudière à micro-accumulation permet de profiter d’une eau chaude immédiatement et d’un meilleur débit.

Pour les plus gros foyers, la chaudière à accumulation est indispensable. Elle est accompagnée d’un ballon qui permet d’accumuler plusieurs dizaines de litres d’eau chaude prête à être utilisée. Grâce à elle, vous ne risquez plus de vous retrouver avec une pénurie d’eau chaude ou avec un débit trop faible.

Les chaudières à granulés se distinguent également en fonction de leurs performances énergétiques. À ce titre, on différencie trois modèles :

  • La chaudière granulés classique
  • La chaudière granulés basse température
  • La chaudière granulés à condensation

Le modèle classique est capable d’atteindre une température élevée proche de 90°C. La montée en température des radiateurs est plus rapide, mais le coût de consommation l’est également. Au final, si cette chaudière se révèle plus abordable à l’achat, elle est toutefois moins économique à l’utilisation.

La chaudière basse température se limite à une température maximum proche de 40°C. Cette température réduite permet non seulement de diminuer la consommation de granulés, mais elle réduit aussi les pertes de calories évacuées avec la vapeur d’eau.

En effet, se trouvant à une température moins élevée, la vapeur d’eau contenue dans les fumées capte moins de calories.

Solution la plus économe, la chaudière à condensation propose le meilleur rendement. Elle est équipée d’un échangeur condenseur par lequel passe la vapeur d’eau contenue dans les fumées.

Grâce à ce système, la vapeur d’eau se condense, libérant ainsi ses calories qui vont être utilisées pour chauffer l’eau froide arrivant dans la chaudière. L’eau issue de la condensation est alors évacuée vers les eaux usées.

Enfin, on différencie aussi la chaudière granulés à chargement manuelle de celle à chargement automatique des granulés. Ce chargement automatique est réalisé grâce à un silo dans lequel sont stockés les granulés. Ce silo est alors raccordé à la chaudière par un conduit qui transporte automatiquement les granulés vers la chambre de combustion de la chaudière.

Combien coûte une chaudière granulés ?

La chaudière biomasse est le modèle qui coûte le plus cher parmi les différents types de chaudières. Ainsi, en moyenne, une chaudière bois coûte 7000. Et parmi les 4 types de chaudières biomasses, celle utilisant des granulés est la plus onéreuse. Son prix oscille généralement entre 5000 et 12000 pour un modèle classique.

Comptez un prix supérieur à 12000 pour une chaudière bois à condensation, qui peut atteindre les 20000 s’il s’agit d’un modèle à chargement automatique.

Notez qu’en plus du prix d’achat, vous devez également prévoir le coût des travaux nécessaires à l’installation de la chaudière granulés. Selon le professionnel et l’envergure des travaux, ce coût de pose peut varier de 500 à 1500.

La chaudière granulés donne-t-elle accès à des aides financières ?

Le prix d’achat d’une chaudière granulés particulièrement élevé. Heureusement, vous pouvez profiter de différentes aides financières pour réduire le montant de votre investissement final.

En optant pour une chaudière granulés, vous avez notamment accès au CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique). En effet, le bois est considéré comme une énergie renouvelable, ce qui permet de profiter de cette aide.

La valeur du CITE correspond à 30% du montant total de l’investissement, plafonné à 8000€ pour une personne seule et à 16000€ pour un couple. Ce montant est rehaussé de 400€ pour chaque personne à charge et de 200€ pour chaque enfant en résidence alternée.

Cette caractéristique vous permet également de bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro qui s’élève à 10000 sans intérêts. Si vous cumulez un bouquet de 2 travaux de rénovation énergétique, le plafond du prêt grimpe à 20000. Il s’élève jusqu’à 30000, dans le cas d’un bouquet de 3 travaux.

De même, vous avez aussi le droit à la prime énergie. Pour une chaudière biomasse, le montant de cette prime est de 4000.

Si vous possédez une chaudière au fioul ou une chaudière gaz peu performant et que vous comptez la remplacer par une chaudière granulés, sachez que vous avez alors le droit de bénéficier de la prime à la conversion chaudières.

Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à prendre contact avec votre mairie ou avec l’ANAH (Agence nationale de l’habitat).

Comment choisir votre chaudière granulés ?

Dès le départ, vous devez définir quel type de chaudière granulés convient le mieux à votre foyer. Comme nous l’avons vu précédemment, vous devez choisir entre une chaudière classique, un modèle basse température ou une chaudière à condensation.

L’appareil à condensation offre le meilleur rendement et le coût de consommation le plus faible, mais son prix d’achat est plus élevé.

Il est également indispensable de choisir entre une chaudière instantanée, un appareil à micro-accumulation ou une chaudière à accumulation. Ce choix dépend avant tout de vos besoins en eau chaude sanitaire.

Pour finir, vous devez déterminer si la chaudière à chargement manuel est suffisante ou si vous avez besoin de plus de confort d’utilisation en optant pour une chaudière à chargement automatique, dont le prix est forcément plus élevé.

Une fois que vous aurez identifié précisément le type de chaudière que vous désirez acheter, il ne vous reste plus qu’à comparer les différents modèles. Il est important de réaliser ce comparatif en prenant en compte les principaux critères de choix :

  • Étiquette énergétique de la chaudière (A+ à G) : plus la note est proche de A+ et plus la chaudière est économe en énergie et inversement
  • Puissance de la chaudière en fonction de vos besoins en eau chaude

Naturellement, le prix est aussi un critère important qui dépend essentiellement de ceux que nous avons énumérés jusqu’ici.

Les avantages et les inconvénients de la chaudière granulés

Avantages :

  • Plus économe que les autres types de chaudière pouvant vous faire économiser entre 10 et 15% sur votre facture d’énergie
  • Plus écologique, car le bois utilisé est issu d’une filière spécifique qui prend en compte le renouvellement des parcelles
  • Donne accès à plusieurs aides financières
  • Peut chauffer intégralement le logement contrairement à une chaudière solaire ou à une pompe à chaleur
  • Offre un rendement supérieur à une chaudière solaire, à une pompe à chaleur et aux autres types de chaudières bois

Inconvénients :

  • Prix d’achat particulièrement élevé qui dépasse généralement les 10000€
  • Le rendement est inférieur à celui d’une chaudière gaz, d’une chaudière fioul et d’une chaudière électrique
  • Prévoir un endroit pour stocker les granulés
  • La chaudière granulés à chargement manuel doit être approvisionnée régulièrement
  • Entretien annuel obligatoire coûtant entre 80 et 200€
Notez cet article

Leave a Comment:

Leave a Comment: