Menu

Chauffage plancher radiant : Guide d’achat, Prix et Fonctionnement

Chauffage plancher radiant

Déjà utilisé par les Romains, la plancher chauffant a connu un premier retour en grâce dans les années 60. Mais après avoir subi de nombreuses critiques dues au fait qu’il avait tendance à rendre les jambes lourdes, le chauffage par le sol a peu à peu disparu.

Finalement, depuis le début des années 2000, le plancher chauffant marque peu à peu son retour. Cependant, la technologie n’est plus la même, et le problème des jambes lourdes n’est plus d’actualité. Désormais, il s’agit d’un chauffage de plancher radiant et basse température. La chaleur est donc transmise par la matière et non par l’air.

Ce guide d’achat réunit tout ce que vous devez savoir au sujet des chauffages plancher radiant afin que vous puissiez choisir celui qui entre dans vos critères.

Les défauts du plancher chauffant par convection

Quand le plancher chauffant a été remis au goût du jour dans les années 60, la technique utilisée pour diffuser la chaleur était la même que celle utilisée par les radiateurs de l’époque. Le chauffage par le sol fonctionnait donc par convection.

Plus précisément, un circuit d’eau présent dans le sol était chauffé à haute température. L’eau transmettait alors sa chaleur au plancher qui réchauffait alors l’air circulant au ras du sol. L’air chaud étant moins dense, il monte, laissant la place au ras du sol à l’air froid qui était à son tour réchauffé jusqu’à obtenir une température homogène dans le logement.

Cependant, ce système avait plusieurs défauts. Premièrement, le sol avait une température trop élevée qui entrainait des douleurs dans les jambes et le sentiment de jambes lourdes. De plus, l’air chaud avait tendance à s’accumuler au niveau du plafond. Le confort thermique n’était donc pas optimal.

A cause de ces défauts, le plancher chauffant par convection a été délaissé.

Un plancher chauffant fonctionnant désormais par rayonnement

Également appelé chauffage radiant, Le chauffage par rayonnement reprend le principe de la chaleur émise par le soleil. Celle-ci est générée par les rayons du soleil et plus particulièrement par les rayons infrarouges. Un chauffage radiant émet lui aussi des ondes infrarouges.

Au lieu de réchauffer l’air, les ondes infrarouges réchauffent les matières avec lesquelles elles entrent en contact : objet, mur, corps… Ces surfaces vont alors elles aussi émettre des ondes infrarouges. Finalement, chaque surface va alors réchauffer l’air par le phénomène de micro-convection.

Le chauffage par rayonnement offre une chaleur nettement plus confortable et plus naturelle que le chauffage par convection.

Les planchers chauffants fonctionnent désormais grâce au rayonnement en produisant de la chaleur à basse température, le fluide caloporteur ne devant pas dépasser 50°C. Au final, on obtient un sol dont la température n’excède pas 28°C, c’est-à-dire à une température inférieure à celle de la voûte plantaire afin d’éviter les douleurs. De plus, cette technique permet de diffuser progressivement la chaleur au plancher qui va alors diffuser la chaleur par rayonnement.

Chauffage plancher radiant hydraulique ou électrique ?

Deux technologies de planchers chauffants coexistent : le plancher chauffant hydraulique et le plancher chauffant électrique.

Le premier fonctionne comme un radiateur à eau chaude basse température. De l’eau circule dans un réseau de tubes, et elle chauffée par une chaudière. Comme nous l’avons vu ci-dessus, la température de l’eau ne doit pas dépasser 50°C.

Le plancher chauffant électrique fonctionne grâce à un câble chauffant raccordé au réseau électrique.

Dans les deux cas, l’installation et le fonctionnement sont assez similaires. Les tubes (polyéthylène réticulé) ou le câble sont placés sur une plaque isolante (polystyrène, fibre de bois, polyuréthane), elle-même installée sur une dalle en béton. Ils sont recouverts par une dalle flottante ou une chape en béton sur laquelle est posé un revêtement (parquet, carrelage…).

Les tubes ou le câble électrique chauffant sont posés de façon à ne pas se chevaucher généralement sous la forme d’une spirale ou en escargot.

Les tubes ou le câble vont alors transmettre la chaleur à la dalle flottante ou à la chape de béton qui va accumuler cette chaleur et la diffuser progressivement au revêtement qui va alors émettre des rayons infrarouges qui réchaufferont les surfaces, les paroirs et les corps environnants, qui à leur tour vont émettre des rayons infrarouges et réchauffer l’air par micro-convection.

Dernier arrivé : le filme chauffant infrarouge

Depuis quelques années une nouvelle technologie est apparue sur le marché des planchers chauffants, il s’agit du film chauffant infrarouge. Provenant du secteur tertiaire et industriel, il fonctionne également par rayonnement. Ce film est conçu en fibres de carbone, il est extrêmement fin (moins 6mm d’épaisseur) et il nécessite d’être raccordé au réseau électrique.

Sa finesse lui permet d’être installé aussi bien au plafond, sous l’enduit, qu’au sol, directement sous le revêtement. En effet, en tant que chauffage de plancher radiant, le film infrarouge s’intercale entre la chape et le revêtement et se fixe simplement grâce à des rubans adhésifs.

Son installation est simple et rapide, mais sa puissance reste inférieure à celle d’un chauffage plancher radiant électrique classique par câbles chauffants.

Se chauffer au solaire avec un plancher chauffant, est-ce possible ?

Il est tout à fait possible d’alimenter un plancher chauffant grâce à l’énergie solaire. S’il s’agit d’un plancher chauffant à eau, le plus simple est d’installer des panneaux solaires thermiques. Ces derniers captent directement la chaleur des rayons infrarouges et la restituent à l’eau circulant dans les tubes du chauffage par le sol. Un ballon à accumulation est toutefois nécessaire afin d’accumuler l’eau chaude lorsque le chauffage n’est pas en route.

Pour un plancher chauffant électrique, tournez-vous vers des panneaux solaires photovoltaïques. Ils captent les ondes électromagnétiques des rayons du soleil afin de produire de l’électricité. Cette électricité peut alors être utilisée pour alimenter le chauffage par le sol électrique. Un accumulateur électrique (batterie) est nécessaire pour accumuler l’électricité lorsque le chauffage n’est pas activé.

Grâce à l’énergie solaire vous allez pouvoir réduire considérablement votre facture d’énergie et votre logement sera également plus propre pour l’environnement. Par contre, prévoyez un chauffage d’appoint ou la possibilité d’activer le plancher chauffant via une autre source d’énergie lorsque l’ensoleillement ne permet pas de profiter pleinement de l’énergie solaire.

Chauffage de plancher radiant alimenté par une pompe à chaleur

Si vous recherchez une solution plus économe et plus propre que l’électricité ou que la chaudière au gaz, mais utilisable tout au long de l’année contrairement à l’énergie solaire, la pompe à chaleur (PAC) est sûrement la solution faite pour vous.

Utilisant un fluide frigorigène qu’elle fait circuler à travers un évaporateur, un compresseur, un condensateur et un détenteur, la pompe à chaleur vient capter les calories d’un milieu extérieur (sol, eau ou air) pour les transférer au fluide caloporteur des chauffages (eau ou air).

La pompe à chaleur est compatible uniquement avec le plancher chauffant hydraulique. Plus précisément, vous avez trois choix de PAC possibles :

  • La PAC géothermique sol/eau : calories puisées dans le sol et transmises à l’eau circulant dans le plancher chauffant
  • La PAC géothermique eau/eau : calories puisées dans une nappe phréatique et transmises à l’eau circulant dans le plancher chauffant
  • La PAC aérothermique air/eau : calories puisées dans l’air extérieur et transmises à l’eau circulant dans le plancher chauffant

Le chauffage plancher radiant rafraichissant

Le principe du plancher chauffant rafraichissant est d’être en quelque sorte réversible à l’instar de certaines pompes à chaleur. D’ailleurs, ce type de chauffage au sol fonctionne généralement avec une pompe à chaleur réversible capable d’inverser son cycle pour produire du froid.

Autrement dit, ce système fonctionne avec de l’eau chaude en hiver afin de produire de la chaleur, et de l’eau froide en été afin de rafraichir la température. Son efficacité n’égale pas celle d’un climatiseur et on parle d’ailleurs de rafraichissement et non de climatisation, mais le plancher chauffant rafraichissant permet tout de même de maintenir une température ambiante plus agréable en été par rapport à un logement sans plancher rafraichissant.

Les avantages et les inconvénients du chauffage plancher radiant

Avantages du chauffage plancher radiant

  • Dissimulé dans le sol, il n’encombre pas l’espace et n’interfère pas la décoration
  • Totalement silencieux
  • Chaleur par rayonnement très agréable, confortable, naturelle et homogène
  • Plus économe en énergie que des radiateurs
  • Maintient le sol chaud, permettant de marcher pieds-nus
  • Choix entre le plancher chauffant à eau et électrique
  • Possibilité d’alimenter le chauffage par le sol grâce à l’énergie solaire ou à une pompe à chaleur afin de profiter d’une installation plus économe et plus écologique

Inconvénients du chauffage plancher radiant

  • Montée en température lente
  • Un désembouage est nécessaire environ une fois tous les trois ans
  • Si une panne survient, il est souvent nécessaire de casser le revêtement pour accéder au problème
  • L’installation entraine des travaux assez lourds et onéreux dans une maison déjà construite
  • Prix élevé

Quels sont les critères de choix d’un chauffage plancher radiant ?

Si vous avez lu ce guide d’achat depuis le début, vous devez en déduire que le premier critère est de choisir entre le plancher chauffant hydraulique et le modèle électrique. Ce choix dépend principalement de votre installation déjà en place. Ainsi, si vous possédez une chaudière au gaz, autant opter pour le chauffage au sol hydraulique. A l’inverse, choisissez plutôt le plancher chauffant électrique.

Néanmoins, ce choix dépend aussi de la façon dont vous désirez alimenter le plancher chauffant, et plus particulièrement si vous désirez vous tourner vers un système plus économe et plus écologique comme les panneaux solaires ou la pompe à chaleur. Auquel cas, vous devrez d’abord définir le type d’installation solaire (thermique ou photovoltaïque) ou de pompe à chaleur (sol/eau, eau/eau ou air/eau).

Quand vous aurez terminé de choisir ces caractéristiques vous pouvez commencer à étudier les différents modèles de chauffages de plancher radiants. A ce titre, vous allez pouvoir définir le type de plaques isolantes. Vous avez le choix entre :

  • Des plaques à plots : installation très simple et très rapide, mais isolation inférieure aux deux autres solutions
  • Des plaques rainurées : isolation meilleure que les plaques à plots, mais moins bonne que les plaques planes
  • Des plaques planes : meilleure isolation, mais installation la plus compliquée

Idem pour le matériau des plaques isolantes : polystyrène, polyuréthane, fibres de bois.

Ensuite, vous devez choisir le type de dalle recouvrant les tubes ou le câble chauffant. Généralement, deux options s’offrent à vous :

  • La dalle coulée directement sur les tubes ou le câble
  • La dalle flottante

Enfin, il ne vous restera plus qu’à choisir le revêtement.

Pour les décisions les plus techniques (dimensions du câble ou des tubes, espacement…), tournez-vous vers un professionnel pour obtenir des réponses précises en fonction de la pièce que vous désirez chauffer, de la surface de votre logement…

Quel est le prix d’un chauffage plancher radiant ?

Le prix est forcément un critère de choix. En effet, votre budget n’est pas extensible à l’infini. Sachez que le prix est souvent le premier frein pour les personnes désireuses d’installer un plancher chauffant. Ce système coûte plus cher que des radiateurs classiques.

Les plaques isolantes coûtent entre 5et 20le m2. Pour les tubes ou le câble chauffant, il faut compter un prix oscillant entre 0,3et 5le m2. A cela, il faut ajouter le coût pour la mise en place de la dalle recouvrant le circuit chauffant. Si vous réalisez vous-même les travaux d’installation, vous pouvez vous en sortir pour moins de 35le m2. Ce coût ne prend pas en compte le revêtement, la chaudière et le ballon.

Cependant, l’installation d’un plancher chauffant exige de bonne compétence en bricolage. Si ce n’est pas votre cas, mieux vaut confier ces travaux à un professionnel. Auquel cas, comptez entre 40et 50par m2,tout compris (pose et matériel), pour un plancher chauffant électrique, et entre 70et 100par m2, tout compris pour un plancher chauffant hydraulique.

Notez cet article

Leave a Comment:

Leave a Comment: