Menu

Je dois changer ma chaudière, comment m’y prendre ?

L’hiver est toujours une saison difficile à négocier à cause de la vague de froid qu’elle apporte. Et il n’y a rien de pire que d’avoir en pleine saison froide à gérer une panne de chaudière….

J’espère donc sincèrement que vous lisez ces lignes à une période de l’année où il ne fait pas si froid que cela ! Et je vous donne aujourd’hui tous mes conseils pour faciliter votre changement de chaudière !

J’aborde dans cet article aussi bien les éléments clés à prendre en compte dans le choix de votre nouvelle chaudière pour augmenter son efficacité et diminuer sa consommation, mais aussi en seconde partie, toutes les aides financières dont vous pouvez bénéficier pour réduire au maximum le coût d’achat et d’installation de votre nouvelle chaudière ! Profitez-en !

Quel type de chaudière acheter ?

Pour commencer votre recherche de chaudière, notez bien que ce système de chauffage peut se montrer sous plusieurs types. Dans tous les cas, il s’installe au niveau d’un endroit central. C’est pour cela que la chaudière est connue sous le nom de chauffage central.

En outre, vous aurez le choix entre une chaudière à gaz ou électrique, mais aussi avec du pétrole. Ainsi, vous pourriez choisir celle qui vous conviendra le mieux. Généralement, la durée de vie d’une chaudière peut varier entre 15 et 30 ans selon le modèle que vous choisirez.

Notons que les modèles à gaz sont les plus demandés sur le marché actuellement. Ces dernières années, les chaudières hybrides commencent à prendre du terrain afin de donner plus de confort et de satisfaction aux amateurs de chauffage.

Vérifiez la distribution de chaleur

La distribution à vapeur fait partie des plus anciens systèmes de chaudière la plus ancienne sur le marché. Celui-ci fonctionne bien avec des radiateurs verticaux à vapeur métalliques. Facile à entretenir, la distribution à vapeur peut chauffer rapidement une maison.

D’un autre côté, vous pourriez aussi vous servir d’un radiateur à eau chaude pour favoriser la distribution de chaleur. Avec ce type de système, vous aurez plus de facilité à baisser votre consommation d’énergie.

Enfin, vous pourriez aussi accompagner votre chaudière d’un chauffage au sol radiant hydropique. Installer sous le plancher, ce système vous procurera le maximum de confort et de chaleur au quotidien.

Dans tous les cas, il vous est recommandé de faire appel à un professionnel dans le domaine pour réaliser la pose de votre chaudière et du radiateur.

Faites votre choix entre une chaudière à condensation ou à non-condensation

D’abord, une chaudière à condensation se base sur la vapeur d’eau produite pendant le chauffage pour commencer la production de chaleur. À noter que la chaudière aura le temps de se procurer la chaleur perdue afin de chauffer l’eau froide. N’oubliez pas qu’un modèle à condensation est capable de fonctionner sous une basse température.

La chaudière sans condensation de son côté fonctionne à une température élevée. De cette manière, ce système finit par évacuer la chaleur depuis l’extérieur.

D’un autre côté, le rendement d’une chaudière sans condensation peut varier entre 80 et 88 % tandis qu’un système à condensation peut dépasser les 88 %.

Une chaudière à combustion scellée ou non scellée ?

Notez bien qu’une chaudière à combustion scellée ne permet pas l’entrée de gaz nocif dans la maison contrairement à un système à combustion non scellée. Ce dernier aspire l’air chauffé avant de le transférer dans la cheminée. C’est ainsi que ce type de chaudière participe au chauffage intérieur de la maison.

Peu importe votre choix, assurez-vous que le modèle que vous achèterez soit parfaitement étanche. Notez bien que ce genre d’appareil transfère l’air de l’extérieur au niveau du brûleur avant de transférer la quantité de gaz vers l’extérieur.

Choisir une chaudière en fonction du climat

Avant d’acheter une chaudière, vous devez prendre en compte le climat dans votre région. Dans ce cas, comprenez bien que l’achat d’une chaudière est important si vous vivez dans une région avec un climat froid.

Par contre, vous devriez y repenser plusieurs fois avant d’acheter un chauffage central si vous êtes dans une région à climat chaud. Effectivement, vous n’aurez qu’à vous servir d’une pompe à chaleur.

Prenez le temps de renforcer l’efficacité de votre chaudière

Avant d’acheter une chaudière, il est important que vous prépariez le renforcement de celle-ci. Vous pourriez par exemple assurer l’isolation du mur ainsi que du grenier.

Vous devriez aussi nettoyer la cheminée tout en isolant les conduits de votre système de refroidissement. Ajouter à cela, n’hésitez pas à ajouter de la garniture près des portes et des fenêtres de votre habitation.

Pour clore le sujet, n’oubliez pas de vérifier ces points avant d’acheter une chaudière. C’est de cette manière que vous arriverez à trouver un modèle qui pourra s’adapter à vos attentes.

Notez aussi que vous pourriez choisir le design qui vous conviendra quand vous ferez votre achat. Le coût d’une chaudière dépendra du modèle que vous choisirez.

Les aides pour changer de chaudière au meilleur prix

Vous envisagez de changer votre chaudière sans pour autant préparer un budget colossal ? Dans ce cas, sachez que vous pourriez tout à fait demander une aide pour le changement de votre chaudière.

Effectivement, cela vous permettra de réduire le coût du nouveau système. Il suffit que vous suiviez les choses conditions nécessaires pour obtenir une chaudière performante à un meilleur prix.

Le certificat d’économies d’énergie (CEE)

Le CEE est un système mis en place par l’État dans le cadre de la réduction de consommation d’énergie dans les foyers. Cette initiative est régie par la loi POPE qui consiste à contrôler les dépenses énergétiques. À noter que la mise en place de ce système a été imposée par la « Directive Efficacité énergétique » au sein de l’Union européenne.

Grâce au CEE, ce sont les fournisseurs d’appareil de chauffage qui financent une grande partie des rénovations énergétique dans chaque foyer. Soulignons que le remplacement de chaudière fait partie des aides dans ce genre de situation. Le certificat est offert aux foyers qui profiteront de ce type d’aide.

Le Coup de pouce chauffage

Le Coup de pouce chauffage est instauré depuis février 2017. Le but de cette initiative est d’inciter la population à se débarrasser des anciens systèmes de chaudière qui consomme trop d’énergie à chaque utilisation.

Avec cette méthode, même les ménages les plus démunis pourront se procurer une chaudière biomasse. Il faut dire que cela permet de faire d’importantes économies d’énergie et de réduire les factures électriques.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

Le CITE a la particularité d’être cumulable avec la « Prime Coup de pouce Chauffage ». En optant pour ce système pour changer la chaudière. Sachez que vous aurez la chance de réduire vos impôts en affectant une partie de la somme au coût de remplacement de l’appareil.

Pour l’année 2019, le CITE ouvre la porte à 50 % de crédit d’impôt accompagné d’une réduction de 30 % pour la pose du nouvel appareil. En outre, une personne qui vit seule ne peut pas dépasser les 8000 euros tandis que deux personnes peuvent avoir un aide de 16000 euros.

Si vous avez des enfants, sachez que chacun d’entre eux vous garantira une somme de 400 euros. Pour un enfant en résidence alternée, l’aide peut être révisée à 200 euros.

L’ANAH

L’aide financier de l’ANAH Habiter Mieux Agilité n’est plus disponible que pour les habitations de plus de 15 ans. Mis à part le chauffage, sachez que vous pourriez aussi l’obtenir si vous envisagez de remplacer votre chaudière.

Généralement, cette aide prend en charge 50 % des travaux. Pour un foyer modeste, l’aide peut être limitée à 7000 euros au maximum. Quant aux ménages trop modestes, ils peuvent obtenir jusqu’à 10000 euros. À souligner que ces sommes sont ce qu’on appelle les « revenus fiscaux de référence ».

D’ailleurs, elles peuvent être visibles sur la feuille des impôts. Ajouter à cela, les aides de 2019 seront basées sur votre revenu fiscal de 2018.

L’éco prêt à taux zéro (Eco-PTZ)

Cette méthode permet de faire un emprunt pouvant atteindre les 30 000 euros sans avoir le moindre taux d’intérêt. En outre, la somme doit être utilisée pour réaliser des travaux de rénovation énergétique. Le remplacement d’une chaudière fait partie des activités que vous pourriez réaliser avec ce type de prêt.

Toutefois, vous devriez remplir les critères nécessaires pour profiter de cet aide. N’oubliez pas que l’Eco-PTZ a subi quelques modifications depuis début 2019. Notez aussi qu’une chaudière à granulés peut-être éligible à un ce type de prêt.

Une prime à la casse de votre ancienne chaudière

Au cas où vous ne le sauriez pas encore, l’État veut arrêter l’utilisation d’un chauffage à fioul. Le but d’une telle initiative est de remplacer 600 000 chaudières à fioul au bout de 24 mois. N’oubliez pas que l’État n’hésitera pas à vous donner de l’aide financier si vous le désirez.

La seule condition est que vous emmenez votre chaudière à fioul à la casse. À souligner que cette initiative est entrée en vigueur depuis l’année 2018. 

De plus, cela vous permettra de réduire votre consommation d’énergie au quotidien. Ce type d’intervention est tout à fait profitable pour les ménages qui ne pouvaient pas se procurer une chaudière qui ne fonctionne plus avec du fioul.

Au final, sachez dorénavant que ces aides sont parfaitement valables si vous comptez changer votre ancienne chaudière à fioul. Le but de l’État est de ne plus autoriser l’utilisation de cet ancien système après 10 ans.

Il faut reconnaitre que le nouveau système est à la fois économique et fiable tout en étant inoffensif.

Notez cet article

Leave a Comment:

Leave a Comment: